Show simple document record

dc.contributor.advisorGravelle, Denis
dc.contributor.authorLandreville, Alain
dc.date.accessioned2018-09-07T20:56:08Z
dc.date.available2018-09-07T20:56:08Z
dc.date.created1976
dc.date.issued1976
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13463
dc.description.abstractUne série d'expériences ont été faites afin de déterminer les propriétés adsorptives de la tourbe face à des matières organiques. Ces tests ont permis de démontrer la supériorité de la tourbe naturelle face aux tourbes modifiées au plomb, au mercure ou par rapport à une tourbe acidifiée ou ammoniaquée. Lorsque deux granulométries furent étudiées en discontinu on a constaté que plus la tourbe était fine plus son pouvoir épurateur était élevé. Une série d'expériences sur des unités pilotes ont permis de démontrer que la tourbe pouvait abaisser les concentrations de polluants dans les eaux usées d'abattoirs. En fait on a constaté des diminutions de la DTO de 82.5%, de la DBO, de 92.0% et de 1'azote total de 60.8%. Ces tests ont cependant démontré que de fortes quantités de tourbe seraient nécessaires pour le traitement des effluents d'un abattoir Un marché pour cette tourbe usée devrait donc être trouvé dans l'éventualité d'une utilisation industrielle de ce mode de traitement.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Alain Landreville
dc.subjectDéchets animaux
dc.subjectTourbe
dc.titleTraitement des eaux usées d'abattoirs avec une tourbe de sphaigne
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie chimique
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record