Show simple document record

dc.contributor.advisorLarose, François
dc.contributor.authorGomez, José Manuelfr
dc.date.accessioned2018-09-05T21:03:07Z
dc.date.available2018-09-05T21:03:07Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-09-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13393
dc.description.abstractLes gestionnaires de l’environnement mondialisé d'aujourd'hui doivent travailler avec des pairs dont les valeurs, normes et perceptions sont diverses. De plus en plus de tâches sont exécutées en équipes qui rassemblent des participantes et participants de diverses origines ethnoculturelles, se situant, ou non, dans le même lieu physique. Cela signifie qu’il est primordial de recruter des individus possédant les compétences pour réussir dans cet environnement. En interrogeant des dirigeants de compagnies internationales de Fortune 500 et des gestionnaires nord-américains , il appert qu'en dehors des compétences de gestion traditionnellement exigées des femmes et des hommes d'affaires, comme la capacité de prendre des décisions, le travail d'équipe, la vision stratégique, la vision globale et la capacité de construire des réseaux de contacts, les entreprises devraient recruter des personnes qui possèdent des compétences essentielles. Ces habiletés, qui permettent aux hommes d’affaires de mieux comprendre les cultures d’ailleurs et d’interagir de manière effective avec leurs collègues à l’étranger (Jyoti et Kour, 2015), ont été désignées de manières diverses, mais pour le propos de cette thèse, elles seront définies comme la sensibilité interculturelle et la compétence interculturelle. Comme nous l’expliciterons plus avant, nous adopterons, pour la définition de ces construits, le paradigme développemental. En effet, le paradigme développemental considère la sensibilité interculturelle non pas comme un facteur faisant partie intégrante de la compétence interculturelle, mais comme un prédicteur de la compétence interculturelle. Les résultats obtenus suggèrent des relations significatives entre plusieurs des facteurs considérés et d’une part, le développement de la sensibilité interculturelle, et d’autre part, la perception des conditions de contact dans l’échantillon de recherche.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© José Manuel Gomezfr
dc.subjectSensibilité interculturellefr
dc.subjectContact interculturelfr
dc.subjectGestionnairesfr
dc.subjectCompétencesfr
dc.subjectStagesfr
dc.subjectMondialisationfr
dc.subjectInternationalisationfr
dc.titleLa sensibilité interculturelle chez des étudiantes et étudiants universitaires de premier cycle en administration des affaires: description des facteurs liés à son développementfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePédagogiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record