Show simple document record

dc.contributor.advisorPuentes-Neuman, Guadalupe
dc.contributor.authorCôté-Séguin, Élysafr
dc.date.accessioned2018-08-20T19:48:00Z
dc.date.available2018-08-20T19:48:00Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-08-20
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13335
dc.description.abstractDe nombreuses études montrent l’importance des interventions thérapeutiques impliquant le corps dans la prise en charge des patients présentant un trouble alimentaire. Des démarches de collaboration ont été entreprises entre le Centre national de danse-thérapie des Grands Ballets Canadiens de Montréal et la Section de médecine de l’adolescence du CHU Sainte-Justine pour intégrer des soins de danse-thérapie à la prise en charge au sein du programme des troubles alimentaires. Cette étude pilote vise à accompagner l’implantation de cette intervention par l’analyse quantitative et qualitative de ses impacts sur les perturbations de l’image corporelle et de l’intéroception des participantes (N = 27) à partir d’un devis de recherche quasi-expérimental de type pré-test/post-test avec groupe témoin non-équivalent. Le logiciel Quantification de la distorsion de l’image corporelle (Q-DIC), les sous-échelles Recherche de minceur, Boulimie, Insatisfaction corporelle et Déficits intéroceptifs de l’Eating Disorders Inventory-3 (EDI-3) ont été utilisés au pré-test et au post-test et ont été analysés à l’aide de tests t pour échantillons appariés. Il s’avère qu’une diminution significative des déficits intéroceptifs est observée au sein du groupe expérimental (n = 17) seulement. Les autres variables dépendantes ne varient pas de manière significative suite à l’hospitalisation, avec ou sans danse-thérapie groupale. Ensuite, les journaux de bord complétés lors des séances de danse-thérapie et les réponses à des questions sur la perception des impacts des services reçus ont été analysés pour en faire ressortir les thèmes principaux. Ceux-ci ont pu être regroupés a posteriori en catégories distinctes : apprendre à être bien dans l’ici et maintenant, découvrir et s’ouvrir à de nouvelles possibilités positives et explorer le vécu émotionnel. Il apparaît de plus que les participantes présentant une diminution de leur symptomatologie des troubles alimentaires ont abordé davantage de rubriques traitant de l’exploration et de la modification des émotions, de la connexion aux autres et de l’identification d’éléments qu’elles ont spécifiquement appréciés durant les séances de danse-thérapie groupale. La présente étude confirme la pertinence d’offrir une intervention axée sur le lien entre le corps et l’esprit dans le traitement des troubles alimentaires.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Elysa Côté-Séguinfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectTroubles alimentairesfr
dc.subjectAnorexie mentalefr
dc.subjectAdolescencefr
dc.subjectHospitalisationfr
dc.subjectInsatisfaction corporellefr
dc.subjectDistorsion de l'image corporellefr
dc.subjectRecherche de minceurfr
dc.subjectBoulimiefr
dc.subjectDéficits intéroceptifsfr
dc.subjectDanse-thérapie groupalefr
dc.subjectIntervention psycho-corporellefr
dc.titleImpacts d'une danse-thérapie groupale sur les perturbations de l'image corporelle et de l'intéroception chez des adolescentes hospitalisées pour un trouble alimentairefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Elysa Côté-Séguin
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Elysa Côté-Séguin