Show simple document record

dc.contributor.advisorGalanis, Nicolasfr
dc.contributor.authorBouzayani, Nawfelfr
dc.date.accessioned2014-05-14T19:51:23Z
dc.date.available2014-05-14T19:51:23Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/1332
dc.description.abstractLes recherches sur le procédé de dessalement par l'osmose inverse ont montré que ce procédé est très performant. L'analyse énergétique de ce procédé a montré que l'utilisation des turbines hydrauliques et des échangeurs de pression permet de récupérer une grande partie de l'énergie perdue. Dans un tel contexte, une nouvelle méthode, l'analyse éxergétique, a été récemment utilisé pour l'analyse des procédés de dessalement. Une analyse éxergétique combine à la fois le premier et le deuxième principe de la thermodynamique. Elle permet d'évaluer quantitativement et qualitativement le degré de dégradation d'énergie due aux divers phénomènes d'irréversibilités thermodynamiques. Elle permet de défnir le rendement thermodynamique et la qualité thermodynamique des systèmes. Dans le projet présenté, l'analyse éxergétique de trois systèmes combinant une unité d'osmose inverse pour produire de l'eau potable et un cycle de Rankine qui produit le travail mécanique a été faite. Le sous-système de RO incorpore une unité de récupération de l'énergie (avec turbine hydraulique dans les deux premiers cas et avec échangeur de pression PES dans le troisième cas). Dans le premier cas, le sous-système RO, incorporant une turbine hydraulique, est couplé seulement mécaniquement avec le sous-système du cycle de Rankine. Dans les deux autres cas, les deux sous-systèmes sont mécaniquement et thermiquement couplés. À partir de l'analyse réalisée, on conclut que le couplage thermique a un grand effet sur l'efficacité énergétique et l'efficacité éxergétique des systèmes de cogénération de l'eau et de la puissance. Il permet d'augmenter la température opératoire de l'unité de RO qui à son tour permet d'augmenter la quantité d'eau potable produite mais au même temps affecte la qualité du perméat. De plus, on ne doit pas augmenter la température opératoire plus que sa valeur maximale qui correspond à une salinité du perméat de 1000ppm. Dans cette condition, on obtient le point opératoire optimum qui possède des efficacités énergétique et éxergétique maximales. L'analyse de sensibilité (effets des pressions P[indice inférieur 3] et P[indice inférieur 6], de la salinité de l'eau d'alimentation et de la chaleur fournie à la chaudière) est faite.Les résultats montrent que pour une performance meilleure, il faut minimiser la quantité de chaleur introduite, travailler avec une petite pression de condensation et dessaliner une eau de salinité faible.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nawfel Bouzayanifr
dc.titleAnalyse exergétique de systèmes de cogénération de puissance et d'eau par osmose inverse avec turbine hydraulique ou échangeur de pressionfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record