Show simple document record

dc.contributor.advisorPasquero, Jean
dc.contributor.authorColasse, Patrice
dc.date.accessioned2018-08-16T13:34:21Z
dc.date.available2018-08-16T13:34:21Z
dc.date.created1973
dc.date.issued1973
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13249
dc.description.abstractLes méthodes de simulations ouvrent des perspectives immenses à l'amélioration de la compréhension des phénomènes socio-économiques. De nombreux auteurs ont ressenti le besoin croissant de formaliser les processus qui régissent l'entreprise. Ainsi Forrester, Cyert et March, parmi d'autres, ont-ils voulu élaborer une méthodologie qui a pour but de contrôler le comportement d'un système grâce à la manipulation d'un modèle placé sous certaines conditions fixées par l'expérimentateur. Mais n'est-on pas tenté de demander trop d'information à de tels modèles? C'est le sujet de ce mémoire qui se propose de fixer les limites des modèles de simulation générale d'entreprise. La théorie cybernétique, appliquée à l'étude des organisations, nous permettra de donner à notre raisonnement une base scientifique. Elle mettra en évidence l'importance de la variable "créativité" qui interdit à ces modèles généraux d'entreprise de devenir des instruments de prévision à long terme. Cette approche normative ne peut tenir compte, du fait de la rigidité des structures du modèle, des phénomènes liés à l'innovation. Cependant l'expérimentation par modèle peut se révéler un aide précieux pour le gestionnaire désireux de tester ses décisions à court ou à moyen terme. Les mécanismes de prise de décisions se définissent en effet comme étant la sélection parmi deux ou plusieurs possibilités afin de réaliser les objectifs que s'est fixée l'organisation. Or le recours à des modèles généraux de simulation nous semble l'un des moyens les mieux adaptés. Bien sur la sélection finale restera du ressort du preneur de décision lui-même, qui jugera sur des critères non quantifiables (exemples: interactions sur le moral dans l'organisation, interactions sur la survie de l'entreprise...)
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Patrice Colasse
dc.titleLimites des modèles de simulation générale d'entreprise
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineSystème d'information et méthodes quantitatives de gestion
tme.degree.grantorFaculté d'administration
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record