Show simple document record

dc.contributor.advisorDion, Jacinthe
dc.contributor.authorFortier, Martinefr
dc.date.accessioned2018-08-14T17:41:56Z
dc.date.available2018-08-14T17:41:56Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-08-14
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13229
dc.description.abstractChez les adolescents et adultes consultant pour un trouble des conduites alimentaires (TCA), il est fréquent que l’exercice prenne une place importante et que le rapport à celui-ci devienne problématique dans le traitement et l’évolution de la maladie. Ce mémoire vise en premier lieu une meilleure compréhension de l’exercice compulsif (EC) par une recension des écrits portant sur la définition de ce concept et des concepts associés ainsi que son lien avec les TCA. La compulsion et les traits de personnalité associés (perfectionnisme, rigidité) à l’EC semblent des facteurs communs à l’EC et aux TCA tant dans les modèles psychologiques que ceux découlant des neurosciences. Dans un deuxième temps, une étude transversale et corrélationnelle réalisée auprès de 492 athlètes de 14 à 17 ans explore les liens entre l’exercice compulsif, les TCA et d’autres variables potentiellement associées au plan de l’humeur et de la personnalité. Elle a aussi comme objectif d’explorer si ces liens diffèrent en fonction du sexe et de la discipline sportive. Les participants, recrutés dans le cadre d’une finale provinciale des Jeux du Québec ainsi que par le biais des programme Sports-Arts-Études, ont complété des questionnaires auto-rapportés portant sur les restrictions alimentaires, la surestimation du poids et de la forme corporelle, l’insatisfaction corporelle, la recherche de minceur, la boulimie, le perfectionnisme, l’ascétisme, l’anxiété, les obsessions, les symptômes dépressifs et l’importance accordée à la forme corporelle dans la pratique de leur sport. Parmi les résultats obtenus, les filles ont un niveau plus élevé d’exercice compulsif et plus de symptômes de TCA que les garçons; elles présentent plus de préoccupations quant à leur image et ont davantage recours à des méthodes pour contrôler leur poids. Les garçons ont tendance à rechercher un poids corporel supérieur contrairement aux filles; certains souhaitent tout de même perdre du poids. L’exercice compulsif est modérément associé aux symptômes de TCA chez les filles et légèrement chez les garçons. La recherche de la minceur, le perfectionnisme et l’investissement de l’image corporelle dans le sport contribuent à expliquer l’exercice compulsif pour les deux sexes, avec l’ascétisme chez les filles. Bien que dans cette étude comme dans d’autres les athlètes ne semblent pas présenter de risque accru d’EC et de TCA, d’autres études suggèrent le contraire. Des études longitudinales permettraient de mieux comprendre le développement de l’EC et de TCA chez les athlètes. Le développement d’interventions intégratives pour le traitement de l’EC chez les personnes consultant pour un TCA demeure aussi un besoin.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Martine Fortierfr
dc.subjectAdolescencefr
dc.subjectTroubles des conduites alimentairesfr
dc.subjectExercice compulsiffr
dc.subjectSportfr
dc.subjectAthlètesfr
dc.subjectAnorexiefr
dc.titleL’exercice et ses liens avec les troubles des conduites alimentaires chez l’athlètefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record