Show simple document record

dc.contributor.advisorDumas, Marc
dc.contributor.advisorFillion, Jacques
dc.contributor.authorHoude, Réalfr
dc.date.accessioned2018-07-31T18:09:49Z
dc.date.available2018-07-31T18:09:49Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-07-31
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13217
dc.description.abstractComment se fait-il que nous soyons passés d’une pratique quasi unanime du mariage religieux catholique avant 1940, chez les francophones du Québec, à une époque où coexistent des modèles éclatés d’unions, avec une majorité de non-mariages depuis le début du troisième millénaire? Cette question se trouve au cœur de cette thèse. "La grande noirceur", expression fortement médiatisée depuis quelques décennies au Québec, est un récit désignant la période 1940-1959 qui précède l’autre que l’on a nommé "Révolution tranquille". Ces deux récits parmi d’autres – devenus des formules « clips » – sont au cœur de mutations socioreligieuses vécues par les francophones du Québec après la prise de conscience post-Deuxième Guerre mondiale consacrée dans l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l'Homme (DUDH, 1948). Des récits de la liberté, de l’égalité femmes-hommes, des droits humains et de la « déconstruction » des anciennes pratiques ont émergé de cette réflexion. La "noirceur" renvoie à son contraire, la "clarté". Mais de quelle clarté parlons-nous? De quelle libération est-il question? Quand on consulte les registres civils et religieux du Québec d'avant 1940 –, nous avons accès à la presque totalité des documents relatifs aux baptêmes, mariages et sépultures, des origines du Québec à 1940 –, on constate la profondeur de la double identité canadienne-française marquée par la langue française et la religion catholique. En parcourant ces documents, on constate la correspondance directe, chez les francophones, entre les rites de passages de l'Église catholique et les registres civil et religieux. Que s'est-il passé pour que plusieurs francophones renoncent "tranquillement" mais rapidement à leur allégeance ancestrale et historique à l'Église catholique, aux pratiques rituelles associées aux rites de passages – notamment le mariage – pour entrer de plainpied dans un monde que l’on qualifie de séculier? L’effritement (comme « perte de valeur », selon Larousse) du mariage catholique renvoie-t-il à une fin du « religieux catholique » en terre québécoise à la suite d’une forme de déconstruction de l’habitus socioreligieux canadien-français? Afin de cerner les pointes saillantes de ce débat, la pratique du mariage nous servira de point de repère, de « révélateur », d’exemple pour nous aider à comprendre ce passage, cette transformation, ces mutations socioreligieuses. Les dispositions des personnes lors de la prise de décisions ont été modifiées, retournées – nous en présenterons les effets et les mouvements opérés. Nous tenterons de répondre aux questions posées à partir de concepts-clés, de statistiques utiles, d’une constellation de récits sur la liberté, l’égalité, les droits humains, la déconstruction du passé et la sécularité. Nous prendrons acte des changements opérés dans l’organisation civile québécoise et dans l’Église catholique à partir de l’effritement de la pratique du mariage catholique chez les francophones du Québec comme exemple des mutations socioreligieuses depuis 1940.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Réal Houdefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectMutations socioreligieusesfr
dc.subjectHistoire du Québecfr
dc.subjectMariagefr
dc.subjectFrancophones du Québecfr
dc.subjectHabitus socioreligieuxfr
dc.subjectSécularitéfr
dc.subjectGrégarismefr
dc.subjectHistoire du Canadafr
dc.titleL'effritement de la pratique du mariage catholique comme exemple des mutations socioreligieuses chez les francophones du Québec. Analyse des transformations de leur habitus socioreligieux de 1640 jusqu'au début du troisième millénairefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineÉtudes du religieux contemporainfr
tme.degree.grantorCentre d’études du religieux contemporainfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Réal Houde
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Réal Houde