Show simple document record

dc.contributor.advisorDesnoyers, Jacques E.
dc.contributor.authorDesrosiers, Nicole
dc.date.accessioned2018-07-31T17:06:27Z
dc.date.available2018-07-31T17:06:27Z
dc.date.created1975
dc.date.issued1975
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13215
dc.description.abstractNous avons fait une étude systématique des propriétés thermodynamiques des électrolytes dans les solutions aqueuses d'urée. Au moyen d'un densimètre dynamique et d'un microcalorimètre dynamique différentiel, nous avons pu obtenir les densités et les capacités calorifiques de différentes solutions à plusieurs températures. Nous avons, de plus, mis au point un dilatomètre permettant d'accéder directement aux coefficients d'expansion thermique des solutions. Enfin, en collaboration avec Messieurs Mathieson et Conway, nous avons pu obtenir les résultats de compressibilités isolés par mesures de vitesses ultrasoniques. En utilisant ces techniques, nous avons étudié systématiquement les séries d'halogénures alcalins et d'halogénures de tétraalkylammonium dans les mélanges eau-urée tout en variant, selon le cas, la température, la concentration en soluté ou la concentration en urée co-solvant, étudiant d'une part les fonctions de transfert du soluté de l'eau aux solutions aqueuses d'urée et d'autre part, les fonctions d'excès résultant de l'augmentation de la concentration en soluté. Ajoutons enfin que pour compléter l'étude de nos fonctions d'excès, nous avons mesuré les volumes et les capacités calorifiques standard de transfert du bromure de tétrabutylammonium de l'eau à différentes solutions aqueuses d'électrolytes 1-1 en fonction de la concentration en électrolyte co-solvant. Finalement, afin de trouver une interprétation à ces nombreux résultats, nous avons appliqué, d'une part, une version simplifiée du modèle de Frank et Wen aux transferts des électrolytes hydrophiles, tels les halogénures alcalins et le bromure de tétraméthylammonium, réussissant alors à prédire le comportement des grandeurs de transfert au moyen d'une corrélation avec la différence des grandeurs molaires des deux solvants impliqués. D'autre part, sans l'utilisation explicite de concepts structuraux, la "Scaled Particle Theory" ("SPT") nous a conduit à une prédiction assez quantitative des grandeurs de transfert du cation hydrophobe tétrabutylammonium de l'eau à des solvants plus ou moins structurés que l'eau.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Nicole Desrosiers
dc.subjectThermodynamique
dc.subjectÉlectrolytes
dc.subjectPropriétés thermiques
dc.titlePropriétés thermodynamiques d'électrolytes en milieu eau-urée
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineChimie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record