Show simple document record

dc.contributor.advisorRuel, Maurice
dc.contributor.authorLandry, Marcel
dc.date.accessioned2018-07-31T16:40:00Z
dc.date.available2018-07-31T16:40:00Z
dc.date.created1974
dc.date.issued1974
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13163
dc.description.abstractDans ce travail, on a étudié l'agglomération de la tourbe en suspension dans un liquide. Les expériences ont été faites en discontinu et en continu. En discontinu, on a analysé les effets de la quantité d'eau, du nombre de révolutions et de la charge de tourbe sur le diamètre et la densité des billes produites. On a trouvé que l'agglomération de la tourbe s'effectue lorsque la proportion d'eau se situe entre 3.0 et 4.75 grammes d'eau par gramme de tourbe, de préférence entre 3.5 et 4.25. C'est la région ou l'eau ajoutée occupe de 90% à 110% du volume de vide de la tourbe. II a également été démontré que l'agglomeration de la tourbe en continu n'est possible que s'il y a alimentation continuelle de noyaux. D'autres conditions sont aussi nécessaires: a) un rapport de la masse de tourbe au volume des noyaux inferieur a 1.0; b) un rapport eau/tourbe sèche d'environ 3.5; c) une vitesse tangentielle du disque inferieure a 3.0 pieds par seconde.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Marcel Landry
dc.subjectGénie chimique
dc.titleAgglomération de la tourbe
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie chimique
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record