Show simple document record

dc.contributor.advisorLehoux, Jean-Guy
dc.contributor.advisorBélisle, Serge
dc.contributor.advisorGallo-Payet, Nicole
dc.contributor.authorThivierge, Pierre
dc.date.accessioned2018-07-27T15:49:35Z
dc.date.available2018-07-27T15:49:35Z
dc.date.created1989
dc.date.issued1989
dc.identifier.isbn0315713232
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13013
dc.description.abstractPlusieurs groupes ont démontré la présence et la synthèse de l'ACTH dans le placenta humain. Cette hormone semble avoir un effet physiologique paracrine sur la sécrétion de progestérone, d'estradiol et de prostaglandines au niveau trophoblastique. Nous avons entrepris l'étude de la caractérisation des sites de liaison de cette hormone sur des préparations de cellules placentaires isolées. Les études de liaison se font en utilisant l'analogue Phe2Nle4 ACTH (1-24), marqué en utilisant l'iodogène, et purifié par HPLC. Les cellules sont incubées à 22°C en présence de Phe2 Nle4 ACTH et de concentrations croissantes d'ACTH. La séparation de [125I] ACTH lié du libre se fait par centrifugation. La liaison non-spécifique est mesurée en présence d'un excès d'ACTH. La liaison spécifique est rapide, atteint l'équilibre en moins de 20 minutes et reste stable pendant 15 minutes. Elle est totalement réversible par une dilution de 10 fois avec ou sans un excès d'ACTH (temps de dissociation= 15 minutes). A l'équilibre, la liaison est de deux classes d'affinité. Un site de faible affinité (Kd1= 1.02x10-6M) et un de plus forte affinité (Kd2= 2.4x1O-8M). La liaison est saturable avec un B1max= 5660 et un B2max= 558 fmoles/100 000 cellules. Ce nombre de sites est deux fois plus élevé que pour les cellules trophoblastiques de deuxième trimestre (B1max= 3220 et B2max=385 fmoles/100 000 cellules), tandis que l'affinité des sites est identique pour les deux stades de la gestation. Les peptides connus pour une action au niveau placentaire tels: l'insuline, angiotensine II, LHRH, et l'EGF, utilisés à des concentrations allant jusqu'à 10 µM, ne déplacent pas la liaison de l'ACTH à son récepteur. La précipitation au TCA et l'analyse en 125 HPLC du [ . I] Phe2Nle4 ACTH (1-24) après une incubation de 20 minutes à 22°C en présence de cellules, montre que plus de 95% de l'ACTH reste stable. La démonstration de tels sites de liaison complète 1'évidence que l'ACTH possède un rôle de régulation au niveau du placenta. Cependant, des expériences de stimulation par l'ACTH, sur ce système cellulaire, ne démontrent aucun effet de l'hormone sur les taux de sécrétion de progestérone et d'estradiol.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Pierre Thivierge
dc.titleCaractérisation des sites de liaison de l'adrenocorticotropine au niveau du placenta humain
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineBiochimie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record