Show simple document record

dc.contributor.advisorPaul, Denise
dc.contributor.authorLéonard, Nathalie
dc.date.accessioned2018-07-20T16:18:55Z
dc.date.available2018-07-20T16:18:55Z
dc.date.created1994
dc.date.issued1994
dc.identifier.isbn0315930306
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12952
dc.description.abstractL'arrivée d'un premier enfant amène le couple à s'adapter à un nouveau rôle, soit celui de parent. Cette étape normale de transition de l'adulte ne se fait pas toujours sans difficulté. Pour faire de la place à l'enfant, les partenaires conjugaux doivent effectuer de nombreux changements tels que modifier leur horaire, partager autrement les tâches et les responsabilités, négocier les relations avec leur famille et leurs amis, retrouver leur intimité, etc. Durant le processus de l'acquisition du rôle maternel et du rôle paternel, les parents acquièrent de la compétence dans leur rôle et intègrent les comportements de parentalité de façon à être confortables avec leur nouvelle identité de père et de mère (Mercer, 1981, 1985, 1986, Ferketich et Mercer, 1994). L'approche écologique du développement humain Bronfenbrenner, 1977, 1979) sert de toile de fond pour l'analyse de cette étude et nous amène à concevoir que plusieurs facteurs influencent la compétence parentale, qui n'est pas liée seulement à des caractéristiques individuelles mais aussi environnementales (Bouchard, 1981). Parmi ces facteurs, la relation conjugale et le fonctionnement familial interpellent l'infirmière car celle-ci est souvent appelée à évaluer le système familial et à intervenir au besoin durant cette transition. Le but de la présente étude est de vérifier la nature du lien entre les perceptions de la relation conjugale, du fonctionnement familial et du sentiment de compétence parentale chez des pères et des mères d'un premier enfant âgé d'un an. Cette étude descriptive-corrélative s'inscrit dans le cadre des priorités provinciales et régionales, visant à valoriser et mieux soutenir le rôle de parent en vue d'augmenter le sentiment de compétence parentale (M.S.S.S,, 1992a, 1993, Secrétariat à la famille, 1992). À partir des avis de naissances du territoire de l'Équipe régionale de santé publique de l'Estrie, 133 familles dont le premier enfant était âgé d'un an ont été sélectionnées aléatoirement. Un questionnaire a été envoyé à leur domicile. Les variables mises en corrélation sont: 1- la relation conjugale telle que mesurée par le Dyadic Adjustment Scale (DAS), (Spanier, 1976) utilisant sa version française, l'Échelle d'Ajustement Dyadique (E.A.D.), (Baillargeon, Dubois et Marineau, 1983), 2- le fonctionnement familial, mesuré à l'aide du FAD-III, (Epstein, Baldwin et Bishop, 1983) utilisant une version française (Bolduc, 1991) et 3- le sentiment de compétence parentale évalué à partir du Parenting Sense Of Compétence scale (PSOC) de Gibaud-Wallston et Wandersman (1978), qui a été traduit en français selon la méthode de Vatlerand (1989), (Léonard et Côté, 1993). L'analyse de consistance interne (alpha de Cronbach) auprès d'un échantillon de 48 mères et de 38 pères révèle que les instruments de mesures utilisés présentent une fidélité acceptable et comparable aux études antérieures. Les résultats démontrent que les pères valorisent davantage le rôle parental et y sont plus confortables que les mères. Le sentiment de compétence parentale est en corrélation positive avec le fonctionnement familial chez les pères et les mères. L'ajustement dans la relation conjugale est corrélé positivement avec la dimension valorisation/confort du sentiment de compétence, chez les deux parents. La relation conjugale et le fonctionnement familial sont en corrélation positive élevée. Ces résultats appuient la pertinence de i'évaluation de la relation conjugale et du fonctionnement familial par les infirmières impliquées avec les conjoints durant la transition à la parentalité, en vue de cibler les couples qui bénéficieraient d'interventions visant à augmenter leur sentiment de compétence parentale. Cette étude nous invite à pousser de nouvelles avenues de recherches auprès de populations de culture et de statut socio-économiques variés, ainsi qu'à des étapes de vie différentes, et à raffiner les instruments de mesures déjà existants dans le domaine de la périnatalité en vue de déterminer des prédicteurs additionnels de la compétence parentale.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Nathalie Léonard
dc.titlePerceptions de la relation conjugale, du fonctionnement familial et du sentiment de compétence parentale chez des pères et des mères d'un premier enfant âgé d'un an
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineSciences cliniques
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record