Show simple document record

dc.contributor.advisorJolicoeur, François B.
dc.contributor.authorAit Bentaleb, Lahcen
dc.date.accessioned2018-07-20T16:18:18Z
dc.date.available2018-07-20T16:18:18Z
dc.date.created1996
dc.date.issued1996
dc.identifier.isbn0612153886
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12927
dc.description.abstractLe but de cette étude était de valider la section des troubles anxieux d'une version française informatisée du "Composite International Diagnostic Interview" (CIDI). Le CIDI est un questionnaire à but diagnostique, hautement standardisé, systématisé et utilisable par des non-cliniciens (n'ayant pas la formation nécessaire pour poser des diagnostics cliniques à la suite d'une évaluation clinique standard). Il permet de poser des diagnostics psychiatriques selon les classifications du DSM-3-R et du CIM-10. La validité des diagnostics en psychiatrie n'est pas facile à mettre en évidence en raison de l'absence de norme sûre. Nous avons choisi dans cette étude, l'examen clinique psychiatrique standard comme référence. Trois psychiatres, neuf non-cliniciens et une secrétaire ont participé à l'étude. Quarante-deux patients anxieux, selon les diagnostics du DSM-3-R, recrutés par les 3 psychiatres parmi leurs patients hospitalisés ou non, ont été examinés. Tous ces patients provenaient du département de psychiatrie de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska. Chaque patient recruté par son psychiatre traitant (PT), a été examiné une fois par le CIDI administré par un non clinicien (CIDI-N) et une fois par un des 3 psychiatres qui ne le connaissait pas (PC), dans un intervalle ne dépassant pas 4 jours. Le choix des intervenants et l'ordre des interventions ont été déterminés au hasard, et les différents intervenants étaient aveugles les uns aux résultats des autres. Les diagnostics du CIDI-N ont été comparés à ceux du PC, et à ceux du psychiatre traitant (PT), puis les diagnostics du PC ont été comparés à ceux du PT. Les statistiques K et Y ont été utilisées pour évaluer la concordance des diagnostics obtenus avec ces différentes approches. La durée moyenne des entrevues avec le CIDI-N a été de 37,13 minutes. Le CIDI-N a posé significativement plus de diagnostics par patient que chacun des deux psychiatres. La comparaison des diagnostics du CIDI-N et du PC donne des scores Y et K moyens pour le diagnostic général de trouble anxieux( trouble anxieux quel qu'en soit le type), mais des scores beaucoup plus faibles pour la plupart des diagnostics spécifiques qui le composent. Il en est de même de la comparaison des diagnostics du CIDI-N avec ceux du PT. Par contre, la concordance entre les diagnostics des deux psychiatres est moyenne à élevée pour la plupart des diagnostics étudiés. Ces résultats sont comparables à ceux obtenus dans d'autres études effectuées sur le DIS (Diagnostics Interview Schedule) et utilisant le diagnostic clinique standard comme référence. On peut conclure que, lorsque comparé aux psychiatres, le CIDI-N ne permet pas d'obtenir des diagnostics spécifiques valides de troubles anxieux, mais un diagnostic général (sans égard à son type) valide de ce même trouble. Vu que notre étude n'a porté que sur la section des troubles anxieux, qui ne constitue qu'une partie du CIDI, l'estimation de sa validité ne saurait représenter celle de tout le CIDI. Finalement, il est important de se rappeler que le CIDI est un instrument conçu d'abord pour des fins de recherche, soit pour des études épidémiologiques ou des investigations où une classification reconnue et acceptée par la communauté scientifique mondiale est requise pour la catégorisation des sujets. En ce sens le CIDI, dont la fiabilité (inter-juges et test-retest) a été largement démontrée, constitue un outil de recherche fort appréciable, d'autant plus qu'il peut être administré par des non-cliniciens, et que son administration peut être assistée par ordinateur. Par ailleurs, le fait que nos résultats ainsi que ceux d'autres études montrent clairement des différences majeures entre les diagnostics générés par le CIDI, et ceux posés par les psychiatres, laisse songeur quant à son utilité clinique pour fin de traitement.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Lahcen Ait Bentaleb
dc.titleValidation de la section des troubles anxieux de la version française informatisée du Composite International Diagnostic Interview (CIDI)
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineSciences cliniques
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record