Show simple document record

dc.contributor.advisorDésilets, Andrée
dc.contributor.authorMorin, Michel
dc.date.accessioned2018-07-16T20:58:01Z
dc.date.available2018-07-16T20:58:01Z
dc.date.created1980
dc.date.issued1980
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12905
dc.description.abstractDans l'étude qui s'achève ici, nous avons retracé avec le plus d'objectivité possible les grandes lignes de la vie de Calixte Marquis, mais surtout son oeuvre et sa pensée colonisatrice. Nous pouvons affirmer légitimement que Marquis missionnaire-colonisateur, est le père du Canton d'Aston et que son expérience colonisatrice lui a permis de mûrir, puis d'approfondir un plan de colonisation très original dans les moyens prônés et tout à fait logique dans son but. Considérant le contexte politico-religieux, où l'Église est omniprésente. Marquis soutient que la colonisation doit être une oeuvre collective, nationale mais surtout catholique. Le chemin, le prêtre, le colon, une bonne organisation civile et une forte organisation religieuse avec un évêque sur place, voilà des conditions idéales de colonisation. Les obstacles sont aplanis, l'Église catholique canadienne-française devient maîtresse des Cantons de l'Est et c'est la survie du Canada français.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Michel Morin
dc.titleCalixte Marquis, colonisateur des Cantons de l'Est, 1850-1870
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineHistoire
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record