Show simple document record

dc.contributor.advisorPoulin, Marc-André
dc.contributor.authorSaint-Grégoire-du-Divin-Cœur, Sœur (Rosa Pinard)
dc.date.accessioned2018-07-09T18:45:04Z
dc.date.available2018-07-09T18:45:04Z
dc.date.created1965
dc.date.issued1965
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12830
dc.description.abstractTout au long da sa vie terrestre, la foi en Dieu, l'espérance en Dieu, l'amour de Dieu soutiennent et animent "l'homme viator" dans ses actes de chrétien. Mais, seule l'espérance lui fait entrevoir à chaque instant de son pèlerinage ici-bas ce qui l'attend au terme de cette vie. Les desseins de Dieu sur l'humanité auront leur achèvement : ce sera le triomphe de la vertu d'espérance : "Le royaume de Notre Père est le royaume même de l'espérance", dit Charles Péguy. Au seuil du présent travail qui traite de l'espérance comme vertu maîtresse de l'éducateur, il convient d'indiquer brièvement la marche suivie. Tout d'abord, il s'agit d'une étude de la vertu d'espérance. Les différents aspects de cette vertu y sont sommairement exposés. L'espérance, vertu théologale, accompagne sans cesse le chrétien pèlerin en route vers la Terre promise où Dieu l'invite et l'attend. L'espérance de l'Ancien Testament diffère quelque peu de celle du Nouveau Testament. Dans le premier, le peuple d'Israël attend un Messie, roi vainqueur d'un royaume de la terre; tandis que dans l'ère du Nouveau Testament, les chrétiens attendent le retour de leur Sauveur Jésus-Christ. Aujourd'hui, avec la civilisation matérialiste moderne, l'on se demande si les chrétiens sont capables de communiquer leur espérance. Cette situation du monde moderne explique tant de brèches dans la pratique de la vertu d'espérance: désespoir ou présomption de l'homme déchristianisé. Le don de crainte, de crainte filiale, cette conscience profonde, réfléchie de notre petitesse devant la Toute-Puissance souveraine, vient parer aux manquements à la vertu d'espérance. Le Christ par son Esprit rétablit l'ordre où l'homme avait mis le désordre. Un court parallèle est développé entre l'espoir humain et l'espérance chrétienne. L'espérance théologale anime et inspire l'espoir naturel. La deuxième partie présente l'éducateur chrétien que soutient constamment une vivante espérance.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Sœur Saint-Grégoire-du-Divin-Cœur (Rosa Pinard)
dc.titleL'espérance, vertu maitresse de l'éducateur
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineThéologie et études religieuses
tme.degree.grantorFaculté de théologie et d'études religieuses
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record