Show simple document record

dc.contributor.advisorMercadier, Yvesfr
dc.contributor.authorSanchez, Stéphaniefr
dc.date.accessioned2014-05-14T19:51:00Z
dc.date.available2014-05-14T19:51:00Z
dc.date.created2004fr
dc.date.issued2004fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/1275
dc.description.abstractLe mémoire intitulé Modélisation de l’injection pariétale de particules dans un écoulement tur­bulent fait état de l’étude du mouvement de particules liquides dans un écoulement d’air en turbulence par le biais de modèles mathématiques résolus numériquement. Les résultats ainsi obtenus sont ensuite comparés avec succès avec des données expérimentales. Le domaine géométrique de l’étude de cet écoulement biphasique est une soufflerie horizontale de section octogonale. L’originalité de ce projet réside dans la résolution mathématique du problème, qui évite toute résolution des équations de Navier-Stokes. De plus, cette étude met l’emphase sur l’impact de la turbulence sur la trajectoire des particules liquides ainsi que sur l’étendue de leur dispersion. Ce mémoire est composé de 4 chapitres. Le premier prend soin d’indiquer au lecteur les méthodes de résolutions alternatives au problème posé. Puis, les modèles mathématiques et codes commerciaux employés par l’auteur lors de la résolution sont énoncés dans le second chapitre. Le chapitre 3 fait état des étapes de validation de l’étude et présente les résultats obtenus tout en les comparant avec ceux d’une étude expérimentale. Finalement, le dernier chapitre se veut la conclusion de l’étude et présente les travaux futurs. L’étude démontre que la dispersion de particules liquides dans un écoulement turbulent est fortement influencée par leur passage dans la couche limite. Ainsi, la dispersion calculée par le modèle ici développé est légèrement inférieure à celle calculée par le logiciel commercial FLUENT, car ce dernier génère des valeurs de turbulence très élevée dans la couche limite. Finalement, la comparaison avec des résultats expérimentaux a démontré que l’allure de la courbe de la dispersion des particules en fonction du temps est semblable à celle calculée numériquement.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Stéphanie Sanchezfr
dc.titleModélisation de l'injection pariétale de particules dans un écoulement turbulentfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record