Show simple document record

Other titre : Nutritional and biochemical impact of alcoholism on camitine status

dc.contributor.advisorVobecky, Jitka S.
dc.contributor.advisorTétrault, Jean-Pierre
dc.contributor.authorViravathana, Nantaporn
dc.date.accessioned2018-07-05T16:12:42Z
dc.date.available2018-07-05T16:12:42Z
dc.date.created1991
dc.date.issued1991
dc.identifier.isbn0315713291
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12729
dc.description.abstractAbstract: Camitine status bas been shown to be disturbed in alcoholism with and without liver disease. A single study observed the variation from its initial value, but not in a control group, during a short-term rehabilitation for alcoholism in 6 subjects. In this study, the camitine status of 30 alcoholic males, aged 25-49 years, was determined while they were undergoing treatment for alcoholism during the first 4 weeks, and then compared with that of 31 control healthy males, aged 30-76 years. No subject in either group had liver disease. Camitine status was evaluated by measuring serum camitine levels using a radioisotopic-enzymatic method. In addition, anthropometrie, biochemical and dietary assessments of the general nutritional status as well as social background, life style, smoking habits, and eating behavior were undertaken. Simple analysis showed that alcoholic patients had significantly higher serum total camitine and free camitine levels compared to controls. However, when taking into account the influence of other factors [i.e. âge, smoking, serum vitamin C, albumin, and mid-arm muscle circumference (MAMC)] in a multiple regression analysis, there was no difference in serum camitine levels between the alcoholic group and control group and smoking becomes the most important factor, even in the controls. This is indicated by higher serum total and free camitine levels in smokers compared to nonsmokers. The general nutritional status of alcoholics under rehabilitation was adequate compared to control group as documented by biochemical and dietary assessments. Our findings suggest that camitine status is disturbed in smokers, this is possibly due to an effect of smoking on camitine metabolism via the endocrine System. However, further investigation is needed to establish the contribution of this factor. || Résumé: L'état de la camitine chez l'homme est modifié par l'alcoolisme avec ou sans atteinte hépatique. Une seule étude a porté sur ses variations pendant la réhabilitation d'alcooliques (6 sujets) mais sans comparaison avec un groupe témoin. Nous avons évalué l'état de la camitine chez 30 alcooliques du sexe masculin (25-49 ans), pendant les quatre premières semaines d'un traitement (abstinence et alimentation appropriée) et l'avons comparé à celui d'un groupe témoin de 31 patients en bonne santé apparente dont l'âge variait de 30 à 76 ans. Aucune de ces personnes n'avait de maladie hépatique. Le niveau sérique de camitine a été mesuré par méthode radioisotopique et enzymatique. De plus, un bilan anthropométrique, biochimique et diététique a permis d'estimer l'état nutritionnel des sujets; nous avons aussi tenu compte du contexte social personnel, de la consommation de cigarettes, et des habitudes alimentaires. Il y a une différence significative entre le groupe d'alcooliques et le groupe témoin pour les valeurs moyennes sériques de camitine totale et de camitine libre. Cependant, lorsqu'on tient compte de l'influence d'autres facteurs (i.e. âge, tabac, vitamine G sérique, albumine et circonférence du muscle brachiale), dans une analyse de régression multiple, on ne trouve pas de différence dans les niveaux de camitine sérique entre les alcooliques et le groupe témoin. D'autre part la consommation de tabac amène un niveau plus élevé de camitine même dans le groupe témoin; ceci s'applique aussi bien à la camitine totale qu'à la camitine libre. L'état nutritionnel des alcooliques en réhabilitation était adéquat lorsque comparé à celui du groupe témoin, si l'on se réfère à l'évaluation diététique et biochimique. Ces résultats suggèrent que le niveau de camitine est plus élevé chez les fumeurs, ce qui n'a pas été rapporté dans le passé. Le mécanisme est possiblement endocrinien, cependant d'autres travaux seront nécessaires pour évaluer cette hypothèse.
dc.language.isoeng
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Nantaporn Viravathana
dc.titleImpact nutritionnel et biochimique de l'alcoolisme sur l'état de la carnitine chez l'homme
dc.title.alternativeNutritional and biochemical impact of alcoholism on camitine status
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineSciences cliniques
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record