Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorTousignant, Christine
dc.date.accessioned2018-07-05T16:12:41Z
dc.date.available2018-07-05T16:12:41Z
dc.date.created1991
dc.date.issued1991
dc.identifier.isbn0315762276
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12728
dc.description.abstractDans la présente étude, nous avons utilisé des traceurs radioactifs dans le but de caractériser les trois récepteurs des neurokinines (NK-1, NK-2, NK-3) dans le système nerveux central et dans les muscles lisses. Pour ce faire, nous avons choisi la [3H] [Sar9 , Met(02)11 ]SP pour étudier le récepteur NK- 1, le [3H]SENK pour le récepteur NK-3 et la [3H][?Ala8]NKA(4-10) pour le récepteur NK-2. Pour l'étude du récepteur NK-1, trois ligands radioactifs ont été utilisés dans le cerveau de rat. La [3H] [Sar9, Met (O2)11] SP a été comparée à la [125I-BH] [Sar9, Met (02)11]SP afin de démontrer que le choix de l'isotope n'influençait pas les caractéristiques de l'agoniste sélectif NK-1. De plus, l'analogue naturel de la SP, la [125I-BH] SP a été comparée à l'agoniste sélectif du récepteur NK-1 [125I-BH] [Sar9, Met (02)11 ] SP) afin de préciser si la substance naturelle était sélective pour le récepteur NK-1. Les résultats ont montré que la sélectivité de la [125I-BH] SP était reliée à la faible concentration de traceur utilisée pour marquer les sites NK-1. Les sites de liaison NK-1 ont été caractérisés dans le cerveau de rat, le cerveau de cobaye et l'iléon de cobaye. Des sous-types de récepteurs NK-1 ont été démontrés dans le cerveau de rat et de cobaye en utilisant des antagonistes NK-1 de diverses natures (peptides, non-peptide) et de diverses longueurs (hendécapeptide, octapeptide, tripeptide, dipeptide). Avec une approche identique à celle du récepteur NK-1, nous avons évalué la sélectivité de la [125I-BH] ELE pour le récepteur NK-3 que nous avons comparé au [3H] SENK, un ligand hautement sélectif pour le récepteur NK-3. Les résultats montrent que la [125l-BH] ELE se lie à plus d'un site de liaison dans le cerveau de rat démontrant ainsi son manque de sélectivité pour le récepteur NK-3. Par conséquent la [125I-BH] ELE est un outil inadéquat pour étudier le récepteur NK-3. Le [3H] SENK est plus approprié pour étudier le récepteur NK-3 bien qu'il présente une liaison non-spécifique élevée. Quant au traceur du récepteur NK-2, la [3H] [?Ala8] NKA (4- 10), aucune liaison n'a été obtenue sur les membranes de cerveau de rat et de muscle lisse du duodénum de rat.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Christine Tousignant
dc.titleDéveloppement de traceurs radioactifs sélectifs et caractérisation des récepteurs des neurokinines dans le système nerveux central et dans les muscles lisses
dc.typeThèse
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record