Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorMenard, Daniel P.
dc.date.accessioned2018-07-05T16:12:35Z
dc.date.available2018-07-05T16:12:35Z
dc.date.created1995
dc.date.issued1995
dc.identifier.isbn0612154602
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12720
dc.description.abstractLe calcitonin gene-related peptide est un peptide de 37 acides aminés. Le CGRP et ses récepteurs sont distribués dans le système nerveux central et périphérique. Sa présence dans certaines régions bien spécifiques du cerveau nous laisse croire qu'il serait impliqué dans la modulation de certains comportements. Une série d'expérience in vivo fut entreprise afin d'établir le profil neurocomportemental du CGRP. Différentes doses de hCGRP? (0.15-20.0µg) furent administrées chez le rat par voie icv et différents tests comportementaux, soit l'activité motrice, la température corporelle, la catalepsie, le tonus musculaire, la nociception thermique et la prise de nourriture furent utilisés afin d'établir le profil pharmacologique neurocomportemental du CGRP. Les résultats démontrèrent que le CGRP produit une hypoactivité (dose effective minimal requise; DEM: 0.312 µg), une hyperthermie (DEM: 0.156 µg), de la catalepsie (DEM: 1.25 µg) de l'analgésie (DEM: lO.O µg) et de l'hypophagie, chez le rat privé (DEM: 10.0 µg). Le tonus musculaire chez le rat ne fut pas affecté suite à une injection centrale de 80.0 µg de hCGRP?. Contrairement au hCGRP?, le rCGRP?, quant à lui, augmenta le tonus musculaire sans induire d'effet antinociceptif. La perte du pont disulfure entre les deux Cys 2 et 7 diminua la propriété hypoactive et élimina l'effet analgésique du hCGRP?. De plus, le fragment hCGRP8-37 antagonisa l'effet antinociceptif et hypophagique du hCGRP? sans affecter ses autres propriétés comportementales. Suite à cette variété d'effets comportementaux, nous avons voulu caractériser le rôle du CGRP dans le cerveau. Pour ce faire, différentes doses de hCGRP? furent injectées chez le rat par voie icv et, 20 min post-injection, certaines régions du cerveau furent prélevées afin de déterminer les altérations possibles de la concentration des aminés cérébrales et de leurs métabolites respectifs. La norépinéphrine (NE), la dopamine (DA), DOPAC, HVA de même que la sérotonine (5-HT) et 5-HIAA furent quantifiés utilisant la méthode HPLC-DE. Les résultats démontrèrent que le CGRP induit une altération sélective de la concentration de certaines aminés étudiées en fonction des différentes régions du cerveau. Dans le noyau accumbens, la concentration de DA fut réduite suite au traitement au CGRP alors que le niveau de HVA augmenta démontrant ainsi une augmentation du métabolisme. Des effets similaires furent retrouvés dans l'hypothalamus, une augmentation des aminés et de leur métabolites fut également retrouvée dans le globus pallidus, l'amygdale et dans le cortex frontal. L'ensemble ces résultats démontrent que le CGRP est impliqué dans plusieurs processus physiologiques et qu'il possède un profil pharmacologique spécifique suggérant une hétérogénéité de récepteurs et une interaction possible avec le système dopaminergique.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Daniel P. Menard
dc.titleÉtude des effets neurocomportementaux et neurochimiques du peptide relié au gène de la calcitonine " calcitonin gene-related peptide ; (CGRP)" chez le rat
dc.typeThèse
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record