Show simple document record

dc.contributor.advisorD'Amours, Alban
dc.contributor.authorCharette, Yves
dc.date.accessioned2018-07-04T19:26:57Z
dc.date.available2018-07-04T19:26:57Z
dc.date.created1980
dc.date.issued1980
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12686
dc.description.abstractUn des problèmes les plus aigus à affliger l'économie canadienne au cours du dernier quart de siècle est celui du chômage. Le problème du chômage est lui-même accompagné d'un sous-problème important, les écarts interrégionaux de taux de chômage. Pour comprendre la nature du chômage, il faut décomposer celui-ci en deux facettes, l'une conjoncturelle, l'autre structurelle. La partie conjoncturelle est celle qui peut être éliminée à court terme par une demande globale très forte qui porte l'activité économique et l'emploi à un niveau élevé relativement au potentiel utile de l'économie. Le chômage structurel lui, est généralement défini comme le taux minimum incompressible à court terme quelque soit la vigueur de la demande globale. Cette recherche ne se veut pas une analyse en profondeur des politiques conjoncturelles et structurelles mise en place par les divers niveaux de gouvernements; ce genre d'analyse a fait l'objet de plusieurs études auparavant. Le but de cette recherche est plutôt d'explorer les avantages et les limites des deux approches, conjoncturelle et structurelle, pour le traitement des écarts interrégionaux de chômage au Canada.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Yves Charette
dc.titleL'approche conjoncturelle et l'approche structurelle dans le traitement des écarts interrégionaux de chômage au Canada
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineÉconomique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record