Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorCorbeil, Roger
dc.date.accessioned2018-07-04T19:26:46Z
dc.date.available2018-07-04T19:26:46Z
dc.date.created1978
dc.date.issued1978
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12684
dc.description.abstractLe modèle économétrique CANDIDE est un modèle annuel d'équilibre général de type "propagation de la demande, très désagrégé, quinze cents équations environ. C'est aussi un modèle canadien et comme tel il est impropre à l'analyse régionale. D'un autre côté, il est à peu près impensable de construire un modèle interrégional parce que l'information statistique est insuffisante et que, de toutes façons, les dimensions d'un tel modèle dépasseraient vite la capacité de nos ordinateurs étant donné les algorithmes de résolution connus. C'est pourquoi des chercheurs du ministère de l'Expansion économique régionale ont conçu l'idée de procéder à une régionalisation partielle du modèle CANDIDE, soit CANDIDE-R. Il restait alors à déterminer seIon quels critères les blocs à régionaliser seraient choisis. Voyons ces critères et comment le bloc de la construction résidentielle y répond.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Roger Corbeil
dc.titleLa régionalisation de la construction résidentielle dans le modèle économétrique candide
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineÉconomique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record