Show simple document record

dc.contributor.advisorCarignan, Isabelle
dc.contributor.advisorGrenon, Vincent
dc.contributor.authorChauret, Mélodiefr
dc.date.accessioned2018-07-03T14:02:11Z
dc.date.available2018-07-03T14:02:11Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-07-03
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12610
dc.description.abstractLes compétences associées à l’utilisation efficace des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont de plus en plus importantes dans notre société. L’accès à des ordinateurs personnels ailleurs que dans le milieu de travail a considérablement augmenté au cours des vingt dernières années. En effet, la plupart des jeunes d’aujourd’hui ont accès à l’internet en dehors du réseau scolaire; faire des recherches en ligne et lire à l’écran fait donc partie de leur vie quotidienne. Cependant, le Programme de formation de l’école québécoise ne met pas nécessairement l'accent sur l’enseignement des stratégies employées lors de la lecture à l’écran. À notre connaissance, les enseignants ont difficilement accès à du matériel didactique leur permettant d’enseigner adéquatement les stratégies de lecture et de recherche à l’écran de façon efficace à leurs élèves. Il existe de nombreuses recherches concernant l’intégration des TIC dans le milieu scolaire par les enseignants, mais à notre connaissance, ils éprouvent de la difficulté à les intégrer dans les salles de classe. Leurs connaissances liées à la recherche d’information sont primordiales pour un enseignement efficace à leurs élèves, mais qu’en est-il réellement? Lors de leur recherche, sont-ils en mesure de sélectionner adéquatement un hyperlien? Quelles sont leurs conceptions de celui-ci? Pour répondre à ces questions, il est important de connaitre les stratégies de lecture et de recherche déclarées à l’écran par les enseignants pour ainsi connaitre leur conception et leur niveau d’aisance à enseigner la lecture à l’écran. De surcroit, nous ne savons pas si les enseignants possèdent une conception juste de ce qu’est un hyperlien. Il est donc indispensable de connaitre leur conception d’un hyperlien pour déterminer les raisons d’activation et de non-activation de celui-ci. Dans le but de répondre à ces questions, notre recherche comporte deux objectifs : 1) déterminer les stratégies de lecture et de recherche utilisées à l’écran par des enseignants du primaire et du secondaire lors d’une recherche par mots-clés sur le moteur de recherche Google; 2) identifier les raisons d’activation et de non-activation des hyperliens lors de la lecture à l’écran d’enseignants du primaire et du secondaire. Notre échantillon était constitué de vingt-et-un enseignants du primaire et du secondaire. Chaque sujet devait, dans un premier temps, répondre à un questionnaire qui s’intéressait à l’enseignement explicite en salle de classe de la lecture à l’écran ainsi qu’au degré d’aisance des enseignants à enseigner la lecture à l’écran. Dans un deuxième temps, sept de nos participants ont effectué une verbalisation concurrente à la réalisation de la tâche associée à une entrevue libre. Dans ce cas, les sujets avaient comme tâche d’effectuer une recherche par mots-clés sur un sujet spécifique de leur choix par l’entremise du moteur de recherche Google. Ils devaient également verbaliser à voix haute leur mode de fonctionnement lors de la lecture à l’écran. Les résultats démontrent que les sujets ont utilisé, en moyenne, 11,57 types de stratégies de lecture différentes (s = 3,21), soit un total de 1179 stratégies de lecture lors de la verbalisation concurrente à la réalisation de la tâche associée à l’entrevue libre. Les résultats nous ont permis de définir que les processus de lecture les plus utilisés sont les processus d’élaboration. En effet, les enseignants font ressortir les idées principales du texte en utilisant principalement la stratégie de lecture raisonnement. Ils émettent une réponse affective à ce qu’ils lisent et ils sont en mesure de faire des liens avec leurs connaissances pour ainsi, dans certains cas, bonifier la matière pour une activité en salle de classe. De plus, ils ont employé, en moyenne, 9,43 types de stratégies de recherche (s = 2,51). Au total, les participants ont déclaré 283 stratégies de recherche. Pour ce qui est des raisons d’activation et de non-activation d’un hyperlien, cette même tâche a révélé que les sept sujets ont mentionné 4,85 types de raisons d’activation d’un hyperlien en moyenne (s = 1,34). Au total, les participants ont déclaré 67 raisons d’activation des hyperliens. Les principales raisons d’activation des hyperliens sont, par ordre décroissant d’importance : l'hyperlien est intéressant (par intérêt personnel), pour obtenir de nouvelles informations, les mots-clés sont présents dans le titre et dans le descriptif de l’hyperlien et l’hyperlien est une source fiable (selon les perceptions personnelles qui ne sont pas nécessairement fiables). De plus, ils ont fait part de 2,14 types de raisons de non-activation d’un hyperlien (s = 1,57). Au total, les participants ont déclaré 40 raisons de non-activation des hyperliens. Les principales sont : l’hyperlien ne répondait pas à ses critères de sélection (objectif de recherche), l’hyperlien ne l’intéresse pas, l’hyperlien a déjà été ouvert auparavant et la date de l’hyperlien a été vérifiée.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mélodie Chauretfr
dc.subjectStratégie de lecturefr
dc.subjectLecture à l'écranfr
dc.subjectStratégies de recherchefr
dc.subjectTICfr
dc.subjectModélisationfr
dc.subjectActivation et non activation des hyperliensfr
dc.subjectCompétences informationnellesfr
dc.titleComprendre la lecture à l’écran : la recherche par mots-clés et l’activation d’hyperliens chez des enseignants du primaire et du secondairefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences de l'éducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record