Show simple document record

dc.contributor.advisorKuster, Gustavo
dc.contributor.authorDucharme, Huguette
dc.date.accessioned2018-06-29T14:07:56Z
dc.date.available2018-06-29T14:07:56Z
dc.date.created1973
dc.date.issued1973
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12553
dc.description.abstractDepuis les dix dernières années, la préservation d'organes a suscité l'intérêt chez de nombreux chercheurs dont plusieurs ont vu leurs efforts couronnés de succès. En ce moment, la préservation rénale se pratique de façon courante en clinique et il est même possible de prolonger la période d'entreposage jusqu'à sept jours dans certains cas. Cette étude a appliqué la meilleure méthode de préservation rénale au foie en perfusant des foies de porc pour des périodes variant de trois à vingt-huit heures, sous hypothermie avec un flot continu dans la veine porte. Le perfusat utilisé était du plasma homologue cryoprécipité. Des résultats très variés ont été obtenus en ce qui concerne les dix-huit animaux qui ont survécu après transplantation du foie perfusé. Certains receveurs sont décédés en moins de 48 heures après l'opération à la suite de thromboses, d'hémorragie, d'insuffisance respiratoire ou de causes indéterminées. Parmi les autres animaux qui ont vécu onze jours et plus, deux catégories de foies se distinguaient: certains étaient fortement nécrosés et d'autres en bon état. En règle générale au cours de la perfusion, il y eut baisse de la pression artérielle et augmentation de poids de l'organe, la valeur de ces changements ne pouvant cependant pas être reliée avec précision à l'échec ou au succès de chaque perfusion en particulier. Une hausse légère dans l'activité de la transaminase glutamique-oxaloacétique de la transaminase glutamique-pyruvique et de la phosphatase alcaline dans le perfusat était décelable surtout à partir de 18 ou 20 heures de perfusion.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Huguette Ducharme
dc.subjectTissus
dc.subjectConservation
dc.subjectGreffe (Chirurgie)
dc.titleÉtude de la préservation du foie de porc pour des périodes de trois à vingt-huit heures en vue des transplantations
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePhysiologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record