Show simple document record

dc.contributor.advisorLanglois, Alexandre
dc.contributor.authorGagnon, Williamfr
dc.date.accessioned2018-05-31T19:34:54Z
dc.date.available2018-05-31T19:34:54Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-05-31
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12310
dc.description.abstractL’objectif est de quantifier les changements climatiques hivernaux du Mont Sutton, du Mont Orford, du Massif de Charlevoix et du Mont-Vidéo, quatre stations de ski québécoises. Par le fait même, évaluer les impacts sur ces stations et tenter de prévoir leurs conditions dans un avenir rapproché. C’est notamment en réponse à ces objectifs qu’il importe de comprendre l’adaptation des stations de ski face aux changements climatiques. Pour ce faire, la situation précaire des stations de ski du Québec et d’ailleurs a été démontrée. Il apparait clair que celle-ci ne fait que s’envenimer. En effet, les données provenant du North American Regional Reanalisys ont été analysées de manière à étudier la situation des quatre stations. En plus de cela, des questionnaires ont permis de rendre compte de la réalité sur le terrain de deux de ces stations. Les températures augmentent, les précipitations augmentent et les vents changent. De manière générale, c’est le Mont-Vidéo, en Abitibi-Témiscamingue, qui est le plus assujetti aux changements climatiques. Le Massif de Charlevoix écope moins des effets de ces derniers alors que les deux stations du sud du Québec sont pourtant celles où les conditions de ski changent le plus drastiquement. Si les tendances observées se maintiennent, l’état de la situation des stations de ski pourrait devenir catastrophique. Afin de remédier à la situation et de s’y adapter, les stations de ski ont accès à de nombreuses solutions. Dans une optique de développement durable, il est toutefois possible qu’advienne une restructuration du rôle premier de la station de ski, plutôt vers une station de villégiature multi saisons. Il existe donc des méthodes d’adaptation intéressantes, notamment par l’incorporation de l’évènementiel, l’augmentation et la diversification d’installations sportives ainsi que des services. Il est aussi envisageable de mitiger les effets des changements climatiques, par de nouvelles techniques ou l’amélioration des systèmes d’enneigements artificiels actuels par exemple, ou en offrant des passes de saisons multi stations. Enfin, dans une optique de constante amélioration, les stations de ski peuvent réduire leurs empreintes écologiques et devenir plus durables. Il est certain que les changements climatiques affectent les stations de ski, et ce, tant au Québec qu’ailleurs dans le monde, notamment dans le reste de l’Amérique du Nord, en Bolivie, en Europe et en Océanie. Les gouvernements, les entreprises énergétiques, ainsi que les stations de ski, devront agir à l’unisson. D’importantes démarches doivent être prises afin que les stations de ski s’adaptent à ces changements.  fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© William Gagnonfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectChangements climatiquesfr
dc.subjectNeigefr
dc.subjectRéanalysefr
dc.subjectStation de skifr
dc.subjectDéveloppement durablefr
dc.subjectAdaptationfr
dc.subjectClimat hivernalfr
dc.subjectÉcotourismefr
dc.subjectContexte québécoisfr
dc.titleL'adaptation des stations de ski face aux changements climatiquesfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© William Gagnon
Except where otherwise noted, this document's license is described as © William Gagnon