Show simple document record

dc.contributor.advisorDurand, Marie-José
dc.contributor.advisorSultan-Taïeb, Hélène
dc.contributor.authorLemelin, Linefr
dc.date.accessioned2018-05-23T14:17:56Z
dc.date.available2018-05-23T14:17:56Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-05-23
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12256
dc.description.abstractAu Québec, comme dans l’ensemble des pays industrialisés, les lombalgies constituent un problème de santé fréquent. Bien que la guérison soit rapide et complète pour la majorité des personnes atteintes, il demeure que pour environ 10 à 15 % des individus, les douleurs et les incapacités au travail se prolongent entraînant des coûts sociaux majeurs. Au Québec, la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles (LATMP) inclut une mesure appelée l’assignation temporaire (AT), par laquelle un employeur peut suggérer à un employé blessé de reprendre le travail en lui assignant des tâches qui correspondent à ses capacités actuelles. Actuellement, cette mesure est supportée indirectement par plusieurs écrits scientifiques, mais aucune étude n’a décrit les composantes précises de l’AT telles qu’elles pourraient être déployées au Québec. L’objectif de cette étude est de développer un outil permettant aux employeurs québécois de mettre en place une AT optimale pour les travailleurs lombalgiques et d’apprécier les effets de celle-ci sur le plan économique. Un devis multiméthodes combinant des méthodes qualitatives et quantitatives a été retenu. L’étude s’est déroulée en plusieurs étapes. D’abord, des entrevues individuelles ont permis d’explorer le déploiement actuel de l’AT dans huit entreprises de tailles et de secteurs d’activité variés. Les résultats suggèrent que l’AT fait l’objet d’une démarche informelle, facilitée par la communication et le maintien du travailleur dans son équipe de travail, et dont la mise en place vise d’abord à limiter les cotisations à verser à l’assureur. Dans un deuxième temps, une consultation par la méthode Delphi auprès de 10 experts cliniques et scientifiques a été réalisée. Les experts devaient se prononcer sur la faisabilité et la pertinence d’un ensemble 38 actions issues d’une revue intégrative de la littérature. Également, une modélisation économique des impacts économiques de la mise en place des différentes formes d’AT présentes en entreprises, adoptant la perspective de l’employeur, a été réalisée. Ces trois premières étapes ont permis l’élaboration de l’outil SPATEQ (Soutien à la pratique de l’assignation temporaire destiné aux employeurs québécois). Enfin, des entrevues individuelles auprès d’utilisateurs potentiels de quatre entreprises manufacturières de tailles variées ont été réalisées pour explorer l’acceptabilité de l’outil. Les résultats suggèrent que ce dernier est pertinent, clair, visuellement attrayant et que seule la présentation des actions par fonction devrait être revue. En somme, cette étude a permis de développer un outil basé sur les données probantes et les besoins des utilisateurs, qui pourra soutenir les employeurs dans une implantation de l’AT dans une forme optimale.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Line Lemelinfr
dc.subjectIntervention en milieu de travailfr
dc.subjectLombalgiesfr
dc.subjectAssignation temporairefr
dc.subjectTravail modifiéfr
dc.subjectIncapacité au travail prolongéefr
dc.subjectImpacts économiquesfr
dc.titleDéveloppement d'un outil de soutien à la pratique de l'assignation temporaire destiné aux employeurs québécois : l'outil SPATEQfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record