Show simple document record

dc.contributor.advisorDesbiens, Nadia
dc.contributor.authorPaquin, Louisefr
dc.date.accessioned2018-04-12T13:19:33Z
dc.date.available2018-04-12T13:19:33Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-04-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12098
dc.description.abstractLa présente thèse porte sur l’implantation et les effets d’un programme axé sur la « réduction du stress basée sur la pleine conscience » auprès d’une clientèle adolescente d’une école privée. Certains des élèves qui fréquentent cet établissement manifestent de l’anxiété, des symptômes dépressifs et du stress en lien avec la performance académique, les exigences scolaires et les problématiques reliées à l’adolescence. Afin de soutenir ces étudiants, le programme a été mis en œuvre auprès de 11 jeunes, 6 filles et 5 garçons de la première secondaire. L’étude est basée sur un devis de recherche quasi-expérimental avec groupe témoin non équivalent. Des mesures quantitatives et qualitatives ont été utilisées pour évaluer les effets du programme sur la réduction de l’anxiété, l’augmentation du bien-être et l’estime de soi des élèves avant et après leur participation au programme. De plus, les participants du groupe expérimental ont rempli des questionnaires d’appréciation concernant les ateliers, ainsi qu’un questionnaire d’évaluation sur le programme qui permettent de documenter l’adhésion et la satisfaction des participants. L’implantation a été documentée en fonction de trois éléments considérés comme de bons indicateurs soient le recrutement, la place de l’information et la fidélité avec le programme original. L’ensemble des résultats permet de mettre en exergue les différents obstacles rencontrés dans l’implantation d’une intervention de prévention en milieu scolaire, mais aussi les bienfaits qui peuvent être attribués à la participation au programme sur la réduction du stress basée sur la pleine conscience. Les résultats obtenus montrent une augmentation du bien-être avec une baisse des symptômes anxiété/dépression et des plaintes somatiques, ainsi qu’une réduction de l’anxiété pour le groupe expérimental. Toutefois, les résultats du groupe témoin indiquent également une augmentation de la dimension bien-être. Néanmoins, l’intérêt des participants au programme et les résultats positifs sur l’augmentation du bien-être et la réduction de l’anxiété sont encourageants, bien qu’il faille demeurer très prudent avant de généraliser ces résultats étant donné les limites de l’étude. Par ailleurs, cette étude a permis de bien documenter l’implantation d’un tel programme dans un contexte naturel ce qui permet de soulever de nombreuses pistes pour les intervenants du milieu scolaire.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Louise Paquinfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectPleine consciencefr
dc.subjectMéditationfr
dc.subjectStressfr
dc.subjectThérapie cognitive comportementale de la troisième vaguefr
dc.subjectAdolescencefr
dc.subjectRéduction du stressfr
dc.subjectÉcolefr
dc.subjectImplantationfr
dc.subjectThérapie cognitivefr
dc.subjectEfficacitéfr
dc.subjectÉvaluation de programmefr
dc.titleÉvaluation de l'implantation et des effets d'un programme de « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » auprès d'adolescents en milieu scolairefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Louise Paquin
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Louise Paquin