Show simple document record

dc.contributor.advisorSiddiqi, Jamil Ahmad
dc.contributor.authorLavoie, Mario
dc.date.accessioned2018-03-29T18:17:13Z
dc.date.available2018-03-29T18:17:13Z
dc.date.created1969
dc.date.issued1969
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/12022
dc.description.abstractL'objet de ce mémoire est l'étude du problème de la quasi—analyticité généralisée, énoncé pour la première fois par M. g. Mandelbrojt et qui consiste â indiquer des conditions liant entre elles, d'une part, une suite de nombres positifs {Mn}, et d'autre part, une suite croissante d'entiers positifs de manière que, si une fonction indéfiniment dérivable f, sur un intervalle I. satisfait aux conditions : Ce problème généralise le problème de la quasi-analyticité classique posé par M. Hadamard et résolu par messieurs Denjoy et Carleman. Il correspond au cas où = n (n = 0,1,2...). La méthode classique pour résoudre le problème de la quasi-analyticité consiste à le ramener, au moyen des transformées de Fourier, â un problème d'unicité pour les fonctions holomorphes dans un domaine. M. Mandelbrojt a établi une inégalité fondamentale, qui majore les coefficients d'une série de Dirichlet asymptotique, et qui permet de ramener le problème de la quasi-analyticité généralisée, comme dans le cas classique, a un problème d'unicité pour les fonctions holomorphes dans un domaine. Les deux premiers chapitres de ce mémoire exposent l'essentiel de cette méthode.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Mario Lavoie
dc.subjectFonctions quasi analytiques
dc.titleÉtude du problème de la quasi-analyticité généralisée
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineMathématiques
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record