Show simple document record

dc.contributor.advisorThirion, Jean-Paul
dc.contributor.authorThibodeau, Jacques
dc.date.accessioned2018-01-16T22:10:54Z
dc.date.available2018-01-16T22:10:54Z
dc.date.created1985
dc.date.issued1985
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11732
dc.description.abstractAfin d'étudier la régulation de l'expression génétique des gènes métallothionéines (mt+), nous avons isolé et caractérisé des cellules somatiques de souris résistantes au cadmium (CdR) à partir de cellules sauvages 1LMTK. La sélection par étapes, à des concentrations croissantes de CdCl2, a permis d'isoler 6 clones (1L15-6, 1L50-6, 1L100-6, 1L15-8, 1L50-8, 1L80-8) résistant à des concentrations de cadmium variant entre 15 et 100 uM. Ces clones sont entre 1,5 et 5,5 fois plus résistants que le type sauvage. Leur phénotype CdR n'est stable qu'en présence de cadmium. L'incorporation de cystéine-S35 dans les protéines démontre que la résistance au cadmium s'accompagne, dans ces mutants et dans ceux isolés par Claude Marengo en une seule étape, d'une synthèse plus grande des métallothionéines (MTs) par rapport aux cellules de types sauvages. Dans nos mutants sélectionnés par étapes, la production accrue des MTs est le résultat, tel que démontré par buvardage sudiste, de l'amplification des gènes mt-1+ dans tous les clones (sauf peut-être 1L15-6). Finalement, des expériences similaires démontrent aussi que 2 protéines, caractéristiques de la réponse au choc thermique (HS), sont aussi induites par le cadmium dans ces mêmes cellules de souris.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Jacques Thibodeau
dc.titleSélection et caractérisation de cellules somatiques de souris résistantes au cadmium
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineMicrobiologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record