Show simple document record

dc.contributor.advisorBastin, Marcel
dc.contributor.authorMathieu, Florence
dc.date.accessioned2018-01-16T21:27:29Z
dc.date.available2018-01-16T21:27:29Z
dc.date.created1987
dc.date.issued1987
dc.identifier.isbn0315440201
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11702
dc.description.abstractNous avons analysé les changements phénotypiques qui arrivaient à haute fréquence dans les populations de cellules transformées par le gène T moyen du virus du polyome. Le test de Luria et Delbruck nous a permis de déterminer avec précision la fréquence des variations. Les lignées de cellules transformées par le gène T moyen révertent toutes, c'est-à-dire se convertissent au phénotype normal, à une fréquence variant de 10-2 à 10-3 par cellule par génération. Par opposition, les cellules normales qui contiennent une ou plusieurs copies du gène T moyen intégrées dans leur chromosome ont un taux de conversion au phénotype transformé de l'ordre de 10-5 à 5x 10-5 par cellule par génération. L'analyse de la protéine T moyen et des transcrits correspondants montre que la réversion provient d'un arrêt transcriptionnel du gène T moyen, alors que la transformation correspond plutôt à une activation. Pour étudier ce phénomène plus en détails, nous avons construit un plasmide hybride, pneo-MT3, qui contient deux gènes de sélection liés. Ainsi, nous avons pu observer le comportement du gène neo en sélectionnant pour la variation d'expression du gène T moyen. L'étude du phénotype et des transcrits révèle que la variation de l'expression du gène T moyen est accompagnée d'un changement similaire de la résistance au G418. Les deux gènes sont donc exprimés de façon coordonnée et subissent un contrôle transcriptionnel. En parallèle, nous avons étudié la transactivation de la protéine grand T sur le gène T moyen. Nous avons introduit le gène grand T dans les cellules 8-2, qui contiennent 30 à 40 copies inactives du gène T moyen en tandem tête à queue. Il s'avère que grand T augmente significativement le nombre de transformants spontanés. Plusieurs évidences, dont l'analyse des transcrits, indiquent que la protéine grand T est nécessaire à l’initiation mais pas au maintien de l'état transformé dans ce système. Les transformants, contrairement aux cellules 8-2 dont ils dérivent, contiennent des ARNm du gène T moyen. Le rôle de grand T consiste donc à activer le gène T moyen de façon indirecte. L'analyse du patron d'intégration du gène T moyen montre la présence de modifications majeures dans une forte proportion des transformants, ce qui suggère que grand T provoque des réarrangements majeurs ou mineurs des séquences virales intégrées, qui aboutissent à une structure de la chromatine favorable à la transcription.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Florence Mathieu
dc.titleVariation de l'expression de l'antigène T moyen dans des cellules transformées par le virus du polyome
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineMicrobiologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record