Show simple document record

dc.contributor.advisorBrière, Normand
dc.contributor.authorBertrand, Lyne
dc.date.accessioned2018-01-16T21:27:15Z
dc.date.available2018-01-16T21:27:15Z
dc.date.created1987
dc.date.issued1987
dc.identifier.isbn0315440023
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11694
dc.description.abstractDans ce travail, nous avons entrepris des études sur le développement du rein foetal humain et de souris in utero. Ensuite, avec un modèle de culture, nous avons vérifié les effets du facteur de croissance épidermique (EGF) et de l'hydrocortisone individuellement sur la prolifération cellulaire, la maturation de certaines enzymes de la bordure en brosse (maltase, tréhalase, phosphatase alcaline, y-glutamyltransférase et leucylnaphthylamidase) et sur la morphologie du rein foetal humain et de souris. Ce projet se veut une étape vers l'atteinte d'un objectif à plus long terme, soit de permettre d'identifier les modulateurs du développement du rein et de comprendre leurs rôles. Notre modèle de culture nous permettait de travailler dans un environnement entièrement contrôlé grâce à un milieu minimal exempt de sérum et d'hormones. Ceci nous a permis d'étudier l'effet direct des régulateurs choisis. Des reins de souris de 15 jours de gestation, de même que des explants de cortex de reins humains âgés de 13 à 18 semaines de gestation ont été maintenus en culture pendant 5 jours. Le modèle de culture s'est avéré valable puisque la viabilité des explants a été démontrée par l'incorporation de thymidine tritiée dans l'ADN, par le maintien du contenu en protéines et des activités enzymatiques ainsi que par la préservation de l'intégrité morphologique durant la période de culture. Les profils de développement de ces paramètres ont été établis chez l'humain et la souris. Il ressort de notre étude que l'EGF et l'hydrocortisone n'influencent pas la morphologie des explants rénaux en culture. Cependant, nos résultats suggèrent que l'EGF a un effet direct de stimulation sur la prolifération cellulaire plutôt que sur la maturation des activités des enzymes de la bordure en brosse, tant chez les rongeurs que chez l'humain. Quant à l'effet de l'hydrocortisone, il diffère chez la souris et chez l'humain, tantôt en stimulant ou en inhibant la prolifération cellulaire et les diverses activités enzymatiques. Il demeure que ces deux facteurs ont fort probablement un rôle à jouer dans le développement du rein foetal. Si l'hydrocortisone et l'EGF semblent avoir des effets directs sur certains aspects du développement, il n'en reste pas moins qu'un effet synergique (entre ces hormones ou avec d'autres) est probablement nécessaire à l'induction ou à l'inhibition d'autres aspects. Des études dans ce sens seraient intéressantes dans la poursuite de ce projet. D'après nos expériences, nous croyons que notre modèle ne permet pas un développement accéléré ou correspondant à celui in utero du rein de souris ou humain, mais plutôt le maintien de l'organe en culture. Il est ardu, uniquement par des méthodes qualitatives, d'évaluer une différenciation sur les coupes histologiques que nous avons observées étant donné que les quatre stades de développement du rein sont présents simultanément aux temps de gestation étudiés. D'autres études, dont l'établissement d'index de marquage dans les diverses populations cellulaires seraient essentielles pour déterminer, s'il y a oui ou non différenciation du tissu pendant la culture. Comme nous l'avons observé, les effets de l'hydrocortisone diffèrent sur le rein de souris et humain. Ce qui suggère probablement des mécanismes régulateurs différents chez les deux espèces. Ces divergences confirment que les résultats obtenus chez la souris ne sont pas directement transposables à ceux obtenus chez l'humain, du moins pour le développement du rein. Ce travail procure pour la première fois des données de base sur l'effet de l'EGF et de l'hydrocortisone sur le rein foetal de souris et humain en culture organotypique. Le modèle de culture que nous avons utilisé offre beaucoup de possibilités quant à l'étude d'autres régulateurs impliqués dans le développement du rein. Nous souhaitons que d'autres travaux viendront s'ajouter à ceux-ci pour permettre d'évaluer les effets ou d'identifier d'autres substances impliquées dans la régulation du développement du rein foetal.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Lyne Bertrand
dc.titleÉtudes sur le développement du rein et sur les effets du facteur de croissance épidermique et de l'hydrocortisone sur sa maturation en culture organotypique
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineBiologie cellulaire
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record