Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorQuinn, Andrew
dc.date.accessioned2018-01-16T19:42:08Z
dc.date.available2018-01-16T19:42:08Z
dc.date.created1981
dc.date.issued1981
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11671
dc.description.abstractIl n'est pas facile d'introduire adéquatement à un travail qui consiste finalement plus à préciser un ensemble d'aspects pour une recherche future qu'à l'élaboration d'une thèse. Aussi, ne doit-on envisager cette recherche que comme l'amorce de l'étude de Kant. C'est une lecture de Kant que le lecteur va trouver, lecture qui n'est sans doute pas sans fonder ses propres présupposés, transgresser la vérité de l'œuvre, voire même se situer en-deçà des concepts de Kant. En fait, c'est une aventure singulière à travers Kant, à travers un moment particulier du développement d'une pensée, en fait finalement une tentative d'aborder la constitution rationnalle de la Critique de la raison pure. Je n'aurai pas la prétention dans cet essai de rendre compte de Kant, ni même de la vérité du criticisme; j'ai plus à dessein une brève analyse, de compréhension sans exhaustivité, soulevant plus d'hypothèses que défendant une "thèse", de ce qui est considéré comme l'œuvre essentielle de Kant, la Critique de la raison pure. C'est donc à l'éclairage d'une pensée pro fonde et difficile que cette recherche attache ses perspectives et fonde ses espoirs…
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Andrew Quinn
dc.titleTranscendantalisme et épistémologie chez Kant : Essai d'interprétation de la Critique de la raison pure
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePhilosophie et éthique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record