Show simple document record

dc.contributor.advisorRioux, Francis
dc.contributor.authorGagnon, Gilles
dc.date.accessioned2018-01-15T22:31:47Z
dc.date.available2018-01-15T22:31:47Z
dc.date.created1978
dc.date.issued1978
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11641
dc.description.abstractLe but de ce travail était de développer un nouvel essai biologique pour le glucagon. Suite à une série de recherches sur diverses préparations de muscles lisses, nous avons observé que le glucagon provoque la relaxation de l'artère rénale isolée de lapin partiellement contractée par la noradrénaline. L'action relaxante du glucagon est stable, reproductible et dosedépendante à des concentrations variant entre 25 et 425 ng/ml. De plus, l'action du glucagon n'est pas affectée par des antagonistes tels propranolol (5 µg/ml), cimétidine (10 µg/ml), diphenhydramine (10 µg/ml), indométhacine (5 µg/ml), phentolamine (1.25 µg/ml), atropine (10 µg/ml), 8-leu-ATii (1 µg/ml) et par des peptides tels neurotensine (10 µg/ml), somatostatine (10 µg/ml) et insuline (10 µg/ml). Par contre, l'indométhacine (50 µg/ml) et la Des-Arg9 Leu-0-Me8-BK potentient significativement la réponse au glucagon alors que la sécrétine (10 µg/ml) inhibe significativement l'effet relaxant du glucagon sur l'artère rénale de lapin. Nous observons que les inhibiteurs des phosphodiestérases (papavérine, théophylline et IBMX) potentient significativement la réponse au glucagon. Ceci suggère que l'action du glucagon est médiée par l'AMPC. Les courbes dose-réponse au glucagon en présence de ces inhibiteurs demeurent parallèles et sont déplacés vers la gauche par des facteurs de 3 à 9 ; le IBMX étant le plus puissant des produits utilisés. Une brève étude de relation entre la structure et l'activité du glucagon démontre que la perte de l'histidine en N-terminal réduit de 89% l'activité biologique du glucagon. De même, la perte de la Met-27 Asn-28 et Thr-29 en C-terminal résulte en un fragment complètement dépourvu d'activité agoniste et antagoniste à des concentrations s'élevant jusqu'à 925 ng/ml. L'effet relaxant du glucagon sur des artères rénales de lapin est donc proposé comme un nouvel essai biologique simple, sensible et spécifique pour des études de structure-activité et des dosages éventuels du glucagon dans des extraits biologiques.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Gilles Gagnon
dc.titleDéveloppement d'un nouvel essai biologique pour le glucagon
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record