Show simple document record

dc.contributor.advisorPlante, Jean-Sébastien
dc.contributor.authorDion, Joëlfr
dc.date.accessioned2017-09-25T14:35:46Z
dc.date.available2017-09-25T14:35:46Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-09-25
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11274
dc.description.abstractLa transmission à variation continue permet, comme son nom l'indique, une infinité de rapports de démultiplication entre deux limites. Le cœur de ce système est composé de deux poulies dont les surfaces coniques peuvent se déplacer les unes par rapport aux autres. Ce système comprend également une courroie trapézoïdale. Le rapport est le résultat d'un équilibre entre les vitesses d'entrée et de sortie, des couples d'entrée et de sortie ainsi que des forces appliquées transversalement sur la courroie par les surfaces coniques des poulies. Historiquement, l'ajustement du rapport se fait par un contrôle en boucle fermée sur les vitesses de rotation des poulies et les valeurs des forces sur chacune des poulies n'interviennent que lorsque le prototype est fabriqué. Toutefois, pour améliorer la performance (l'efficacité notamment) et le régime transitoire de la transmission, il est devenu essentiel de comprendre la dynamique interne. Quelques mesures internes et modèles ont permis d'améliorer la compréhension et la performance de ces transmissions. Des hypothèses sur la dynamique interne ont été proposées sans toutefois avoir été validées expérimentalement. Certaines de celles-ci sont en contradiction les unes par rapport aux autres. Notamment, le principe des angles actif et passif s'oppose à un glissement continuel lors du régime permanent de la transmission. Aussi, lors du changement de rapport, les hypothèses de rampement et de glissement s'opposent. Dans le cadre de ce projet de recherche, une mesure des rayons de contact de la courroie en régime normal d'utilisation est effectuée pour permettre de mieux comprendre la validité de ces hypothèses. Cette mesure a permis de démontrer que le principe des angles actif et passif n'est pas applicable pour les CVT de type Traction Belt. De plus, par une comparaison des résultats des modélisations et des essais expérimentaux, il a été démontré que le modèle de contact visqueux entre la chaîne et les poulies est plus représentatif que le modèle de frottement sec. Finalement, lors du régime transitoire, le changement de rapport ne se fait pas par rampement mais uniquement par glissement.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Joël Dionfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/*
dc.subjectTransmission à variation continuefr
dc.subjectRampementfr
dc.subjectMesuresfr
dc.subjectAngle passiffr
dc.subjectAngle actiffr
dc.titleÉtude de la présence d'angle actif, d'angle passif, de rampement et de glissement par la mesure de la position radiale de la courroie métallique d'une transmission à variation continue, en régime normal d'utilisation.fr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Joël Dion
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Joël Dion