Show simple document record

dc.contributor.advisorLe Corff, Yann
dc.contributor.authorBeaudoin Blais, Mathieufr
dc.date.accessioned2017-09-18T12:49:05Z
dc.date.available2017-09-18T12:49:05Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-09-18
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11252
dc.description.abstractPlusieurs organisations font appel à l’évaluation de la personnalité, une pratique soutenue par la recherche, pour identifier les employés présentant les meilleures chances de succès en poste. Des inventaires de personnalité développés à l’étranger sont largement utilisés au Québec, mais peu d’information est généralement disponible concernant le processus d’adaptation utilisé pour produire une version française des instruments, ainsi que leurs propriétés métrologiques. Or, la traduction d’un instrument peut altérer l’équivalence entre ses versions linguistiques. Afin d’assurer une évaluation justifiée, éthique et professionnelle, un processus d’adaptation rigoureux doit être effectué et les propriétés métrologiques des outils doivent être vérifiées et présentées. Les méthodes d’identification du fonctionnement différentiel d’item (FDI) font partie de l’arsenal des moyens à la disposition des éditeurs et des chercheurs qui s’intéressent à la vérification des propriétés métrologiques d’instruments, suite à un processus d’adaptation. Ces méthodes permettent de détecter les items pouvant présenter une signification psychologique différente entre les groupes à l’étude. La présente étude vise à comparer les versions anglaise et française d’un inventaire de personnalité traduit et utilisé au Québec, en appliquant deux méthodes d’identification du FDI. Les profils de réponse ont été comparés entre 200 anglophones et 200 francophones ayant pris part à un contexte réel d’évaluation, pour un échantillon d’items de l’inventaire. Les résultats démontrent la présence de FDI auprès de l’outil, dans des proportions similaires à celles observées auprès d’autres inventaires de personnalité. Le FDI tend à se distribuer, en faveur des anglophones et des francophones, dans des proportions similaires. L’identification du FDI auprès d’un inventaire de personnalité à choix forcé au Québec constitue un apport original de la présente étude. Si la présence de FDI sur un item d’une paire ne se traduit pas nécessairement par un FDI sur l’autre item de la paire sur une question à choix forcé, l’étude des sources potentielles de FDI révèle certains cas où une telle « contamination » du FDI a pu se produire. La principale source de FDI identifiée a trait à des différences de contenu qui altèrent la signification et la connotation de l’item entre les groupes linguistiques. La révision de tels items pourra mener à une diminution du biais d’item et à une amélioration de l’équivalence entre les versions de l’outil. La présente thèse démontre la pertinence de l’utilisation des méthodes d’identification du FDI auprès d’inventaires de personnalité adaptés et utilisés au Québec, en complément des pratiques d’adaptations actuellement déployées, en plus de contribuer à la documentation et à l’amélioration continue des propriétés métrologiques d’un instrument utilisé comme support à la prise de décisions importantes dans les organisations.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mathieu Beaudoin Blaisfr
dc.subjectAdaptation transculturellefr
dc.subjectInventaire de personnalitéfr
dc.subjectFonctionnement différentiel d’itemfr
dc.subjectSélection de personnelfr
dc.subjectÉvaluation du potentielfr
dc.subjectPsychométriefr
dc.titleUne étude du fonctionnement différentiel d’item auprès d’un inventaire de personnalité traduit au Québecfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record