Show simple document record

dc.contributor.advisorFrost, Eric
dc.contributor.authorBenoît, Evelynefr
dc.date.accessioned2017-09-13T15:23:46Z
dc.date.available2017-09-13T15:23:46Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-09-13
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11223
dc.description.abstractLe SARM et l’ERV sont deux bactéries responsables d’infections nosocomiales importantes. Elles sont retrouvées au sein des différents centres hospitaliers à travers le monde et leur présence cause de grands problèmes en santé publique. Elles constituent notamment une cause majeure de complication des soins de santé avec, en conséquence, une augmentation de la mortalité et de la morbidité, une prolongation de l’hospitalisation et une hausse importante des coûts de santé (INSPQ). La détection rapide du SARM et de l’ERV permettrait un meilleur contrôle de ces maladies nosocomiales. Présentement, le dépistage se fait séparément. Afin de réduire le temps d’exécution des analyses, nous proposons de combiner le dépistage des 2 microorganismes. Le projet consistait au développement d’une méthode d’analyse diagnostique pour la détection simultanée du SARM et de l’ERV par PCR. Par la suite, nous avons procédé à la validation de la méthode sur 99 spécimens de patients. La réalisation de ce projet de recherche se scinde en trois étapes importantes : 1) l’élaboration d’un nouveau bouillon de culture permettant la croissance du SARM et de l’ERV, 2) la mise au point de la PCR en temps réel et finalement, 3) la validation de cette méthode grâce à un nombre significatif de spécimens de patients. Nous avons trouvé qu’un nouveau bouillon de culture, contenant 25 g/L de NaCl, d’aztréonam et de céfotaxime permettait la croissance concomitante du SARM et de l’ERV tout en inhibant la croissance du SASM et des entérobactéries. Notre PCR multiplex permet l’amplification du SARM traditionnel et SARM-AC, de la souche récemment découverte en Europe ainsi que les 2 principaux génotypes d’ERV. Nous avons validé ces deux innovations auprès de 99 participants. Analysées par la méthode de référence, la sensibilité et la spécificité de notre bouillon sont de 50% et de 95% respectivement pour le SARM. Analysée par notre PCR multiplex, la sensibilité augmente à 92,8%. La sensibilité et la spécificité de notre bouillon avec notre PCR multiplex ERV sont de 100%. La validation du nouveau bouillon (1D) a démontré qu’il est aussi efficace voire plus que le bouillon utilisé actuellement. La nouvelle PCR permet l’amplification du SARM et de l’ERV simultanément dans un même programme PCR.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Evelyne Benoîtfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/*
dc.subjectBouillons d’enrichissementfr
dc.subjectInfections nosocomialesfr
dc.subjectPCRfr
dc.subjectSARMfr
dc.subjectERVfr
dc.titleDétection améliorée du Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) et de l’entérocoque résistant à la vancomycine (ERV)fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineMicrobiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Evelyne Benoît
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Evelyne Benoît