Show simple document record

dc.contributor.advisorBélair, Louise
dc.contributor.authorMurray-Langevin, Denyse
dc.date.accessioned2017-09-08T18:08:31Z
dc.date.available2017-09-08T18:08:31Z
dc.date.created1994
dc.date.issued1994
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11202
dc.description.abstractLes difficultés inhérentes à l'évaluation formative en milieu clinique sont vécues péniblement aussi bien par les enseignantes que par les élèves. L'introduction du programme Soins infirmiers, axé sur une approche humaniste, a suscité de nouvelles attentes face à l'évaluation formative et un questionnement accru quant à l'efficacité de son application. Le but de cette recherche est d'identifier et d'analyser les représentations de l'évaluation formative chez des enseignantes en soins infirmiers lors des expériences cliniques. Cette recherche est conceptualisée à partir du système représentationnel des savoirs lequel comprend le savoir, le savoir-faire et le savoir-être. Ces savoirs sont les composantes de l'héritage culturel des enseignantes et reflètent leur diversité culturelle. Suite à une analyse qualitative des données recueillies dans des entrevues auprès d'un groupe d'enseignantes, des patterns récurrents sont identifiés et deux thèmes sur la signification de l'évaluation formative sont dégagés. Le premier thème dégagé présente l'évaluation formative dans sa dimension idéale et réfère à ce qui devrait être si la conception théorique était appliquée intégralement. Le deuxième thème dégagé présente l'évaluation formative dans sa dimension manifeste et réfère à ce qui est fait présentement dans les pratiques quotidiennes des enseignantes. Pour les enseignantes en soins infirmiers, l'évaluation formative signifie: 1. Dans sa dimension idéale: une relation d'aide et un mode d'assistance pour permettre à l'élève d'évoluer selon son rythme vers l'atteinte des objectifs d'apprentissage. 2. Dans sa dimension manifeste: informer l'élève sur sa capacité à effectuer une tâche en l'orientant et en lui démontrant quoi faire pour améliorer sa performance ou pour réussir. Cette recherche indique un écart entre la dimension idéale et la dimension manifeste de l'évaluation formative chez les enseignantes en soins infirmiers. Cet écart est mis en évidence par les contradictions qui existent entre les valeurs prônées par les enseignantes et les comportements qu'elles disent emprunter. Les représentations sur les opinions déclarées (ce que l'enseignante pense de) et les comportements déclarés (ce que l'enseignante pense qu'elle fait habituellement) ne se rejoignent pas. Les enseignantes ont valorisé la démarche qu'elles utilisent soit la dimension manifeste, au détriment de la conception théorique de l'évaluation formative soit la dimension idéale. La perspective théorique des paradigmes de catégorisation, d'intégration et de transformation (Capra, 1982; Khun, 1970) oriente la discussion des résultats. Malgré que les enseignantes aient accepté aussi bien les orientations du programme Soins infirmiers que celles du concept d'évaluation formative, elles n'ont pas su pleinement opérationnaliser ces concepts dans leurs pratiques d'évaluation formative. Des recommandations sont apportées qui visent à réduire les contradictions que vivent les enseignantes entre leur conception et leurs pratiques d'évaluation dont, entre autres, la définition opérationnelle du concept de l'évaluation formative dans la discipline des soins infirmiers. Celle-ci est essentielle afin d'éviter l'incohérence du langage dans son application.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Denyse Murray-Langevin
dc.titleAnalyse des représentations des enseignantes de Soins Infirmiers à l'évaluation formative utilisée lors des expériences cliniques au Collège de l’Outaouais
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineSciences de l'éducation
tme.degree.grantorFaculté d'éducation
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record