Show simple document record

dc.contributor.advisorLambert, Cécile
dc.contributor.advisorFernandez, Julio
dc.contributor.authorFecteau, Céline
dc.date.accessioned2017-09-08T18:08:15Z
dc.date.available2017-09-08T18:08:15Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11192
dc.description.abstractDepuis plusieurs années, la visualisation est employée dans divers domaines comme les sports, la musique et dans une certaine mesure en soins infirmiers pour aider les athlètes, les musiciens et les infirmières à obtenir de meilleures performances. Cette recherche porte sur l'application de la visualisation comme moyen d'apprentissage d'une activité psychomotrice en soins infirmiers. Nous avons choisi de travailler la technique du soluté, celle-ci comprenant deux parties, soit le montage d'un ensemble à perfusion de type volumétrique de précision à membrane et l'installation d'un papillon. Étant donné que les étudiants en soins infirmiers doivent maîtriser certaines techniques de soins avant les stages en laboratoire clinique, nous avons voulu vérifier les six hypothèses suivantes: 1- Lors de l'évaluation du montage de l'ensemble à perfusion et l'installation du papillon en situation simulée durant les laboratoires collège, les étudiants en soins infirmiers qui ont assisté à une ou deux séances guidées de visualisation présentent des résultats supérieurs à ceux du groupe de contrôle. 2- Lors de l'évaluation du montage de l'ensemble à perfusion et l'installation du papillon en situation simulée durant les laboratoires collège, les étudiants en soins infirmiers qui ont assisté à une deuxième séance guidée de visualisation présentent des résultats supérieurs à ceux qui ont assisté à une seule séance. 3- Lors de l'évaluation du montage de l'ensemble à perfusion et l'installation du papillon en situation simulée durant les laboratoires collège, les résultats des étudiants qui font partie des groupes expérimentaux sont proportionnellement reliés au nombre de séances individuelles de visualisation. 4- Lors de l'évaluation du montage de l'ensemble à perfusion et l'installation du papillon en milieu hospitalier durant les laboratoires cliniques, les étudiants en soins infirmiers qui ont assisté à une ou deux séances guidées de visualisation présentent des résultats supérieurs à ceux du groupe de contrôle. 5- Lors de l'évaluation du montage de l'ensemble à perfusion et l'installation du papillon en milieu hospitalier durant les laboratoires cliniques, les étudiants en soins infirmiers qui ont assisté à une deuxième séance guidée de visualisation présentent des résultats supérieurs à ceux qui ont assisté à une seule séance. 6- Lors de l'évaluation du montage de l'ensemble à perfusion et l'installation du papillon en milieu hospitalier durant les laboratoires cliniques, les résultats des étudiants qui font partie des groupes expérimentaux sont proportionnellement reliés au nombre de séances individuelles de visualisation. La présente recherche se fait avec la collaboration de 48 étudiants en soins infirmiers, de troisième session, du Cégep François-Xavier Garneau. Tous les étudiants assistent à la démonstration de la technique du soluté. Puis les étudiants sont divisés en trois groupes, au hasard. Le groupe de contrôle fait les pratiques individuelles au laboratoire collège comme d'habitude. Les groupes expérimentaux I et II, en plus de la démonstration et des pratiques individuelles au laboratoire collège, participent à une séance de visualisation guidée de 20 minutes. Après une semaine, le groupe expérimental II participe à une deuxième séance de visualisation guidée. Les étudiants des deux groupes expérimentaux font leurs séances individuelles de visualisation à la maison. Ils doivent faire des séances de visualisation de quelques minutes à tous les jours si possible. Ces étudiants remplissent un journal de bord après chaque séance individuelle de visualisation. Tous les étudiants sont évalués deux semaines après la démonstration de la technique du soluté, faite par le professeur. Seule l'hypothèse 1 a été confirmée. Les étudiants qui ont fait de la visualisation (groupes expérimentaux I et II) ont obtenu des résultats légèrement supérieurs aux étudiants du groupe de contrôle. Les différences obtenues dans les résultats des groupes expérimentaux I et II ainsi que le nombre de séances individuelles ne nous permettent pas de confirmer les hypothèses 2 et 3. Étant donné que seulement 16 étudiants sur 48 ont effectué le montage du soluté en milieu clinique, les hypothèses 4, 5 et 6 n'ont pu être vérifiées.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Céline Fecteau
dc.titleLa visualisation comme moyen d'apprentissage dans une activité psychomotrice en soins infirmiers
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineSciences de l'éducation
tme.degree.grantorFaculté d'éducation
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record