Show simple document record

dc.contributor.advisorTherrien, René
dc.contributor.advisorPrince, François
dc.contributor.authorMorin, Fabienne
dc.date.accessioned2017-09-08T15:25:55Z
dc.date.available2017-09-08T15:25:55Z
dc.date.created1995
dc.date.issued1995
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11167
dc.description.abstractToute désaxation du membre inférieur en varus provoque un déséquilibre de la répartition des contraintes en compression sur les plateaux tibiaux, il en résulte une hyperpression interne. Celle-ci peut être prédite par le calcul du moment net en varus au genou. Dans cette étude, le moment net en varus au genou ainsi que le degré de varus sont analysés lors de la descente d'un escalier, dans deux conditions de hauteur des marches (11 cm et 22 cm). Deux groupes de 9 hommes, âgés en moyenne de 24 ans, participent à l'expérimentation. Dans le groupe expérimental, les sujets ont un varus asymptomatique de 2,1° à 6,3° et dans le groupe contrôle, ils ont un alignement fémoro-tibial normal. Le matériel utilisé se compose d'une plate-forme dynamométrique, de deux caméras VHS et de marqueurs réfléchissants. Le traitement de données est effectué à l'aide des logiciels Ariel et Excel. Les résultats montrent que le groupe expérimental a un moment net en varus plus grand que le groupe contrôle. Cela signifie que les personnes ayant un genu varum asymptomatique ont une hyperpression interne plus élevée que les autres personnes et qu'elles ont donc plus de risques de développer, à long terme, une gonarthrose fémoro-tibiale interne. De même, le moment net en varus est plus grand dans la condition 22 cm que dans la condition II cm. Les risques encourus par les personnes ayant un varus seront donc majorés s'elles pratiquent une activité sportive comportant des impacts violents. Les résultats montrent également qu'il ne faut pas se fier à l'angle fémoro-tibial statique pour prédire la répartition des contraintes sur les plateaux tibiaux. Enfin, des mécanismes de compensation, développés par les sujets expérimentaux ont pu être mis en évidence. Ils ont pour but de limiter l'augmentation des contraintes au moment de l'impact. Il est possible qu'avec un traitement préventif et quelques conseils, les personnes ayant un genu varum asymptomatique puissent retarder ou minimiser l'apparition d'une gonarthrose fémoro-tibiale interne.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Fabienne Morin
dc.titleInfluence des désaxations du membre inférieur en varus sur le chargement net dans le plan frontal de l'articulation fémoro-tibiale
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineKinanthropologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences de l'activité physique
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record