Show simple document record

dc.contributor.advisorAllard, Jacques
dc.contributor.authorDesjardins, Isabelle
dc.date.accessioned2017-09-08T13:55:16Z
dc.date.available2017-09-08T13:55:16Z
dc.date.created1993
dc.date.issued1993
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11155
dc.description.abstractLa présente étude a pour but d'évaluer l'impact d'un programme d'éducation en nutrition sur l'alimentation et les connaissances en nutrition d'hommes âgés vivant seuls à domicile. Neuf hommes ont participé à un programme d'éducation en nutrition totalisant 21 heures dont trois heures de cours théoriques donnés par une diététiste. Les dix-huit autres heures, axées sur la préparation de repas équilibrés, furent données par une bénévole. La population étudiée est autonome et jouit d'un état de santé relativement bon. Des mesures furent prises avant, immédiatement après et trois mois après la fin du programme afin d'évaluer les changements potentiels au niveau de l'alimentation (variété alimentaire, préparation de repas équilibrés, apport nutritionnel) et des connaissances en nutrition afin de vérifier si les acquis ont pu être maintenus. Des journaux alimentaires de trois jours ont été utilisés pour évaluer l'apport nutritionnel (énergie, protéines, vitamines A,C,D, folates, calcium, fer, magnésium et zinc). D'autres questionnaires ont permis d'étudier les effets du programme sur les connaissances en nutrition, la variété alimentaire et la préparation de repas équilibrés. De manière générale, on peut conclure que le programme a provoqué un changement statistiquement significatif dans le seul cas de la variété alimentaire, et ce entre le prétest et trois mois après le programme. Pour les autres variables, soit: les connaissances en nutrition, la fréquence de préparation des repas, et l'apport nutritionnel bien que certains changements se soient produits, ils ne sont pas significatifs. Par contre, suite au programme, les participants montrent une certaine tendance à accroître leur variété alimentaire pour tous les groupes du Guide Alimentaire Canadien tout en augmentant leurs connaissances en nutrition. En outre, on remarque un accroissement du nombre total de repas équilibrés préparés quotidiennement, surtout en ce qui a trait au déjeuner. Au dernier post-test, seuls deux participants ne comblent pas 67% des apports nutritionnels recommandés (ANR) pour la vitamine D et le zinc. Tous les autres éléments nutritifs sont consommés de façon à atteindre 67% des ANR. On ne trouve pas de relation significative entre les connaissances en nutrition et la variété alimentaire même si la majorité des participants augmentent leurs résultats pour ces deux variables. On peut croire qu'un échantillon aussi mince ne nous permet pas de percevoir des changements dans le temps au niveau de ces variables. Selon les commentaires des participants, le programme d'éducation en nutrition a répondu à leur objectif personnel, qui était de les aider à préparer des repas.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Isabelle Desjardins
dc.titleL'impact d'un programme d'éducation en nutrition sur l'alimentation et les connaissances en nutrition d'hommes âgés vivant seuls à domicile
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGérontologie
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record