Show simple document record

dc.contributor.advisorBonn, Ferdinand
dc.contributor.advisorLemieux, Gilles H.
dc.contributor.authorLabonté, Martin
dc.date.accessioned2017-09-08T13:55:10Z
dc.date.available2017-09-08T13:55:10Z
dc.date.created1988
dc.date.issued1988
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11152
dc.description.abstractL'objectif de l'étude concerne l'évaluation des données du capteur METS II pour la cartographie des surfaces forestières en régénération naturelle après exploitation récente (2 et 3 ans d'âge). Le secteur d'étude localisé au nord-ouest du Lac-Saint-Jean dans le bouclier canadien, province de Québec, est représentatif de la forêt coniférienne commerciale. L'imagerie a été acquise le 8 juin 1985 avec les canaux forestiers du capteur METS II. Les données de terrain ont été obtenues en juin 1986 dans 40 stations d'échantillonnages. Trente d'entre elles ont été relevées de façon systématique avec équidistance tandis que les 10 autres étaient distribuées de manière aléatoire dans le secteur d'étude. Les pourcentages d'occupation du sol de 17 types de couverts de surface (végétation et autres) ont été évalués à chaque site. Un modèle développé à partir de quadrats systématiques a été vérifié par des quadrats aléatoires servant de groupe test. Les couverts de surface des quadrats systématiques ne répondant pas à la condition de multinormalité, l'avenue de l'analyse multidimentionnelle fût choisie. L'emploi du coefficient de Gower a permis d'identifier 4 groupes de sites en régénération. Une analyse discriminante démontre la bonne séparabilité de ces derniers. Le traitement numérique confronte ces groupes et les autres classes d'utilisation du sol présentes sur l'image par une matrice d'autocorrélation. La faible confusion entre ces groupes et leur forte discrimination avec les autres classes d'utilisation du sol identifie un modèle. Lors de la vérification de celui-ci, l'asymétrie des couverts de surface des quadrats tests est aussi présente. L'analyse multidimentionnelle identifie 3 groupes confirmés par l'analyse discriminante. Cependant les couverts de surface expliquant ces groupes ne sont pas les mêmes que ceux du modèle; il en résulte donc que les 2 ensembles de données sont différents et que l'évaluation de l'un par l'autre n'a pas de signification. La présente méthodologie démontre par contre un potentiel d'application face aux données obtenues de 2 modes d'échantillonnages et confirme la capacité du capteur METS II à reconnaître des associations de couverts de surface dans les zones en régénération après exploitation récente.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Martin Labonté
dc.titleCartographie des surfaces forestières en régénération naturelle après exploitation au moyen des données du capteur MEIS II: secteur du Lac À Basile, Lac-Saint-Jean, Québec
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineTélédétection
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record