Show simple document record

dc.contributor.advisorLambert, Cécile
dc.contributor.authorPharand, Denyse
dc.date.accessioned2017-09-07T17:05:43Z
dc.date.available2017-09-07T17:05:43Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11133
dc.description.abstractL'identification des comportements des enseignantes en soins infirmiers au collégial en regard de l'évaluation formative en milieu clinique fait l'objet de la présente recherche. L'évaluation formative en milieu clinique suscite souvent un malaise chez les enseignantes de soins infirmiers. Les questions soulevées par les chercheurs sont la préparation des enseignantes à l'évaluation clinique, l'équilibre entre l'objectivité et la subjectivité, le contenu de l'évaluation et la communication de la décision. La recension des écrits porte sur la nature des difficultés rencontrées par les enseignantes qui procèdent à l'évaluation formative et sur les solutions pour remédier à ces difficultés. Parmi ces solutions, nous avons relevé plusieurs modèles d'évaluation. L'objet de cette recherche n'est pas de créer un nouveau modèle d'évaluation, mais plutôt de décrire les comportements des enseignantes dans la démarche d'évaluation formative en vue de mieux cerner la nature de ces difficultés. Le modèle de Scallon qui est le cadre de référence utilisé par un grand nombre d'enseignantes de soins infirmiers du réseau collégial québécois, a servi de cadre théorique pour cette recherche. Notre objectif de recherche est: d'identifier les comportements des enseignants de soins infirmiers en regard d'une démarche d'évaluation qui comprend des éléments de mesure, de jugement et de décision dans un contexte formatif en milieu clinique. Pour la réalisation de cette recherche, nous avons privilégié l'approche descriptive et le moyen utilisé est celui de l'entrevue semi-structurée effectuée auprès de dix-neuf enseignantes en soins infirmiers de la région administrative de Montréal (région 06) et d'une autre région du Québec. Par le biais de cette recherche nous constatons que les enseignantes de soins infirmiers ne se réfèrent pas directement au cadre théorique de Scallon. Elles ont une vision beaucoup plus générale de la fonction d'évaluation. Leur cadre de référence se définit plutôt par les notions suivantes: assistance à l'élève, transmission du feed-back et documentation du suivi de l'élève. Elles sont plus à l'aise dans l'évaluation des éléments qui touchent le domaine du concret plutôt que l'abstrait. On peut expliquer ce fait par la formation initiale qu'elles ont reçue qui accordait beaucoup d'importance aux techniques de soins et par les conséquences majeures entraînées par l'omission ou le retard de l'exécution de ces techniques. Le style d'apprentissage des enseignantes orienté davantage vers l'observation concrète justifie leur facilité à évaluer les éléments concrets. Le discours qui les anime fait référence à la dimension formative, cependant la dimension sommative est souvent présente dans leur pratique puisqu'elles éprouvent le besoin de mesurer et de comptabiliser les comportements des élèves. De plus, leurs jugements sont dans l'ensemble plus correctifs que diagnostiques.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Denyse Pharand
dc.titleIdentification des comportements des enseignantes de soins infirmiers en regard de la démarche d'évaluation formative en milieu clinique
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineSciences de l'éducation
tme.degree.grantorFaculté d'éducation
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record