Show simple document record

dc.contributor.advisorDoucet, Patrik
dc.contributor.authorLeclerc, Brunofr
dc.date.accessioned2017-09-01T14:37:56Z
dc.date.available2017-09-01T14:37:56Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-09-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11086
dc.description.abstractUne entreprise innove pour affronter un marché en constante évolution, augmenter ses marges de profitabilité et assurer sa pérennité. Créer une organisation innovante est donc un objectif tout à fait justifier. Or, la création d’une telle organisation constitue un projet ambitieux et de grande envergure. Par où et par quoi commencer? Pour envisager la création d’une organisation innovante, l’approche par essaimage représenterait une avenue intéressante. C’est un principe par lequel une petite unité innovante est créée dans une entreprise et qui, par propagation, convertit peu à peu les autres unités. Ainsi, dans les entreprises œuvrant en développement de produits (DP), il est suggéré de s’attaquer d’abord au système de DP, lequel transforme essentiellement les besoins du client en produits finaux. En outre, le système de DP renferme le système de développement de concepts (DC), regroupant les activités en amont du DP, transformant les besoins du client en concept de produit. Le concept de produit constitue l’initiateur des phases en aval du DP menant à la création du produit final. Or, le système de DC représenterait un levier d’amplification du système de DP et il renfermerait un potentiel énorme d’amélioration. Agir positivement sur la performance en DC conduirait à des répercussions positives sur la performance globale du DP. À cet égard, plusieurs scientifiques ont développé différents outils de conception afin d’aider les acteurs du DP à mieux performer en DC, considéré somme toute comme un élément difficile du DP. Mais ces acteurs du DP sont-ils vraiment enclins à utiliser lesdits outils? La présente recherche offre une meilleure compréhension des obstacles associés au DC et propose une méthodologie utilisant un modèle systémique du DP comme artéfact de réification du DC, dans une séance encourageant la participation des acteurs du DP de manière à élever le niveau de sens qu’ils accordent au DC. Plus ce niveau de sens est élevé, plus l’engagement des acteurs envers le DC s’accentuerait. Un engagement plus grand des acteurs du DP à performer en DC laisse présager une plus grande ouverture à s’approprier les outils de conception, une augmentation de la propension à innover et une meilleure performance globale en DP étant donné les liens qui unissent le DC au DP et au final, à l’organisation.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Bruno Leclercfr
dc.subjectInnovationfr
dc.subjectDéveloppement de produitsfr
dc.subjectDéveloppement de conceptsfr
dc.subjectConcept de produitfr
dc.subjectSystémiquefr
dc.subjectSensemakingfr
dc.subjectModélisationfr
dc.subjectSimulationfr
dc.titleModélisation systémique du développement de produits comme levier d'engagement de ses acteurs dans une démarche d'innovationfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record