Show simple document record

dc.contributor.advisorGaudreau, Luc R.
dc.contributor.authorBergeron, Sandrafr
dc.date.accessioned2017-08-17T20:37:35Z
dc.date.available2017-08-17T20:37:35Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-08-17
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11066
dc.description.abstractDepuis bon nombre d’années déjà, la question ne se pose plus ; l’utilisation des pesticides en agriculture est nécessaire puisque sans ces derniers les chances que les terres soient ravagées par les insectes, champignons ou petits rongeurs représenteraient un trop grand risque pour les agriculteurs. Cependant, cette utilisation massive de pesticides en agriculture apporte son lot de questionnements et d’inquiétudes face aux effets néfastes qu’ils pourraient avoir tant sur les humains que sur la faune et la flore. Bien que tous les pesticides utilisés au Canada soient homologués par Santé Canada, et sont donc jugés comme ne représentant pas de risques élevés ni pour l’environnement ni les humains, nul ne connait les effets d’un mélange de pesticides sur nos cellules, notre organisme. Ce projet de recherche vise donc à évaluer les effets d’un mélange de pesticides composé de cinq ingrédients actifs communément utilisés en agriculture sur les niveaux d’expression du gène CYP1A1, un gène cible du récepteur aux hydrocarbures d'aryle (AhR). Ce récepteur, bien qu’impliqué dans bon nombre d’autres réponses cellulaires, joue un rôle important dans la détoxification de l’organisme en activant la transcription de certains gènes dans la famille du cytochrome P450, dont le gène CYP1A1. Tel que mentionné précédemment, le but du présent projet de recherche est d’évaluer les effets d’un mélange composé d’au moins deux ingrédients actifs de pesticides sur l’activation de la voie de AhR. Les résultats du projet de recherche ont démontré que certaines combinaisons donnent lieu à une activation synergique de la voie AhR alors que d’autres donnent plutôt lieu à une activation additive. Dans le cas où la concentration des ingrédients actifs est élevée, on obtient plutôt un effet inhibiteur. N’est-ce pas paradoxal qu’à faibles doses, il y a un effet soit additif ou synergique alors qu’à de hautes concentrations, l’effet est plutôt inhibiteur ? Il ne faut alors pas croire que de fortes doses de pesticides sont bénéfiques puisque les effets sur les niveaux d’expression des gènes cibles de AhR ne signifient pas qu’il en sera de même pour les tous les autres gènes. Les résultats ont également démontré qu’en présence d’œstrogène, les ingrédients actifs seuls ou en combinaison ont le même effet que le 2,3,7,8-Tétrachlorodibenzo-para-dioxine (TCDD) sur l’interaction croisée entre AhR et le récepteur aux œstrogènes ; l’expression du gène CYP1A1 est réprimée alors que l’expression de CYP1B1 demeure inchangée. Maintenant qu’on comprend bien les effets que peuvent avoir une combinaison d’ingrédients actifs de pesticides sur l’activation AhR, il ne reste plus qu’à comprendre pourquoi certains mélanges donnent lieu à une activation synergique et d’autres additive. Une question bien simple, mais à laquelle il est si difficile de répondre.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sandra Bergeronfr
dc.subjectAhRfr
dc.subjectCYP1A1fr
dc.subjectCYP1B1fr
dc.subjectERαfr
dc.subjectMCF-7fr
dc.subjectInteraction croiséefr
dc.subjectPesticidesfr
dc.subjectTranscription géniquefr
dc.titleEffets d'un mélange d'ingrédients actifs de pesticides sur l'activation de la voie du récepteur aux hydrocarbures d'arylefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologie cellulairefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record