Show simple document record

dc.contributor.advisorDelorme, François
dc.contributor.advisorRichard, Patrick
dc.contributor.authorAdedze, Dina Délali Libéréefr
dc.date.accessioned2017-08-08T18:21:59Z
dc.date.available2017-08-08T18:21:59Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-08-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/11008
dc.description.abstractLa soutenabilité de la dette de la Grèce est un sujet qui secoue et anime plusieurs instances de par le monde. D’ailleurs, le FMI exprime que : « Malgré ses réformes ambitieuses, la Grèce ne peut pas résoudre le problème de sa dette ». Il renchérit en affirmant: « La Grèce ne s’en sortira jamais si une partie de sa dette n’est annulée, et dans ces conditions, le fonds monétaire ne peut être l’un de ses créanciers ». Tout cela étant dit, le but de cette recherche est de poser un diagnostic scientifique à l’aide de méthodes empiriques objectives sur la dynamique de la dette grecque. La trajectoire du ratio de la dette publique au PIB est-elle viable ? Et si elle ne l’était pas, comment pourrait-elle le devenir ? Plusieurs organismes internationaux et analystes ont posé le diagnostic que la dette grecque est sur une trajectoire insoutenable et qu’il faudra adopter plusieurs mesures économiques et fiscales afin que la situation grecque s’améliore au chapitre des finances publiques. Cela est aussi nécessaire à la lumière d’une propagation potentielle en Europe et de la menace d’une sortie de la Grèce de la zone euro. Faudra-t-il réduire l’endettement public à n’importe quel prix ? Où faudrait-il renégocier le pacte fiscal de la Grèce ? Plusieurs interrogations se posent, et pour y répondre, un des instruments les plus pertinents consiste à construire et utiliser un modèle de dynamique de dette publique. En premier lieu, nous énoncerons l’origine de la crise des finances publiques grecques. Ensuite, nous procéderons à un exposé de la méthodologie utilisée dans ce mémoire tout en discutant de sa pertinence. Ce sera le point de départ de l’élaboration d’un modèle théorique. Nous appliquerons par la suite ce modèle de dynamique de dette aux données grecques afin d’évaluer les risques potentiels entourant le cas grec. Cette vue d’ensemble nous permettra finalement d’esquisser des pistes de solutions éventuelles. Une dette viable est un pilier important d’une économie en santé étant donné qu’elle illustre la capacité d’un pays à honorer ses obligations de dette sans avoir recours à un allégement de dette ni une accumulation d’arriérés. Nous nous intéresserons également aux questions suivantes dans le cadre de notre recherche : 1- Quel est l’état de la dynamique de la dette en Grèce ? 2- Quels sont les instruments économiques, financiers et fiscaux envisageables qui contribueraient à stabiliser la dette grecque ? Cette recherche repose sur un modèle standard de dynamique de dette qui a été largement étudié dans la littérature développée en partie par Diamond (1965), Domar (1944), Builter (1965) et Blanchard(1990a). Les données proviennent essentiellement d’une base de données mondiale consolidée et élaborée par le FMI. Ce sujet est particulièrement pertinent à étudier, car il est d’actualité et présente des problématiques que plusieurs pays vivent ou auraient à vivre éventuellement, notamment l’Espagne, le Portugal et l’Italie.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Dina Delali Libérée Adedzefr
dc.subjectDettefr
dc.subjectSoutenabilité de la dettefr
dc.subjectViabilité de la dettefr
dc.subjectCrise grecquefr
dc.subjectDette souverainefr
dc.subjectDéfaut dettefr
dc.subjectÉconomie de la Grècefr
dc.titleLa soutenabilité de la dette : un modèle de dynamique de dette appliqué à la Grècefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineÉconomiquefr
tme.degree.grantorÉcole de gestionfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record