Show simple document record

dc.contributor.advisorCuerrier, Jean-Pierre
dc.contributor.authorRomanowsky, Nicole
dc.date.accessioned2017-07-25T12:15:49Z
dc.date.available2017-07-25T12:15:49Z
dc.date.created1990
dc.date.issued1990
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10952
dc.description.abstractL'équilibre énergétique est un facteur important de la santé et du bien-être des adultes et des enfants. Cette étude porte sur la notion de dépense énergétique. Les sujets (n = 9) sont d'âge préscolaire (X = 4,47 ans) et en milieu de garderie. L'objectif visé est la validation d'une nouvelle méthode pour l'estimation de la dépense énergétique au moyen de l'observation directe. Celle-ci se fait à l'aide de caméras vidéos et d'une taxonomie des activités spécialement conçue à cet effet. Le questionnaire d'activité des enfants de 3 à 6 ans (Cuerrier, 1984) sert de critère. Les résultats des deux méthodes ont une corrélation de ,805, avec un niveau de signification de p < ,01. La nouvelle méthode est donc conçue comme valide, si comparée avec ce questionnaire. Les résultats du questionnaire-critère sont un peu plus élevés (7( = ,061 kcal/kg/min, G = ,001) que les résultats de la nouvelle méthode (7i = ,058 kcal/kg/min, = ,002). Cette surestimation est probablement due au fait que les intervalles de temps pour les activités demandant modérément d'énergie et beaucoup d'énergie (très intenses), tel que déterminé par le questionnaire, sont relativement larges. La dépense énergétique de la journée en garderie (temps: = 448,5 minutes, G = 12,18) selon la nouvelle méthode est de X = 715,09 kcal/kg/min (C0- = 58,76) pour un enfant d'un poids moyen de 19,83 kg. Cette dépense ne constitue même pas la moitié de la dépense énergétique journalière moyenne de 1 373 kcal/jour rapportée en littérature (Nadon & Cuerrier, 1986). La nouvelle méthode permet, grâce à sa meilleure précision en utilisant neuf sections dans le regroupement des activités cinq pour le questionnaire), de tirer des indications sur la façon dont l'énergie est dépensée. Ainsi, nous pouvons constater que pour 91,65% du temps passé en milieu de garderie l'enfant fait des activités durant lesquelles son corps axial n'est occupé qu'à maintenir la position assise ou debout, sans mouvement permettant une dépense d'énergie importante. Il est donc fortement recommandé d'introduire dans l'institution "garderie" des programmes d'activité demandant plus de dépense d'énergie. Peut-être verrons-nous des enfants qui conserveront leur désir d'activité et leurs habitudes durant les années de jeunesse (enfance et adolescence) et que les cas de surpoids dus en partie à l'hypokinésie seront moins fréquents
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Nicole Romanowsky
dc.titleValidation d'une méthode par observation directe dans l'estimation de la dépense énergétique des enfants d'âge préscolaire
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineKinanthropologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences de l'activité physique
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record