Show simple document record

dc.contributor.advisorGonneville, Robert
dc.contributor.authorLadouceur, Michel
dc.date.accessioned2017-07-25T12:15:47Z
dc.date.available2017-07-25T12:15:47Z
dc.date.created1990
dc.date.issued1990
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10950
dc.description.abstractDepuis l'étude d'Asmussen et Hebool-Nielsen (1961) plusieurs auteurs ont étudié la diminution de la force maximale volontaire lors de l'action bilatérale des membres en comparaison avec la somme des résultats des deux actions unilatérales. La présente étude investigue la présence de ce phénomène lors d'une série de flexions de l'épaule à différente vitesse angulaire et la modulation du torque maximal moyen d'une série d'extension de l'épaule droite par la mise en action simultanée et symétrique des autres membres. Les résultats de l'étude montrent que ce phénomène est également présent lors de l'extension de l'épaule et que ces résultats ressemblent à un système d'oscillateur couplé par un lien dit "synaptique" inhibiteur et ayant une solution stable anti-phasique.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Michel Ladouceur
dc.titleLe torque maximal développé par l'extension de l'épaule ; l'influence de différentes modalités de couplage entre les membres
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineKinanthropologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences de l'activité physique
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record