Show simple document record

dc.contributor.advisorNadeau, Marcel
dc.contributor.authorEl Hadj Kacem, Tahar
dc.date.accessioned2017-07-25T12:15:40Z
dc.date.available2017-07-25T12:15:40Z
dc.date.created1994
dc.date.issued1994
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10945
dc.description.abstractL'ergomètre brachial permet d'effectuer des tractions en position couchée; de plus la résistance imposée est relative à la masse corporelle du sujet. Le but de l'étude est de valider une épreuve triangulaire discontinue sur l’ergomètre brachial. Dix étudiants en éducation physique, de sexe masculin et âgé en moyenne de 21,9 ans, ont passé un test et un retest. Les relations entre la puissance développée d'une part, et la consommation d'oxygène, la fréquence cardiaque et le débit ventilatoire d'autre part, sont linéaires et positives (r = .914; E<.001; r = .823; p<.001; r = .829; e<.001 respectivement). La mesure de la consommation d'oxygène du test au retest est fiable. La consommation maximale d'oxygène moyenne est de 1,38 ± 0,26 L-min-1, STPD (16,81 ± 2,96 ml-1 kg-1). La fréquence cardiaque maximale moyenne et le débit ventilatoire maximal moyen sont respectivement de 144 + 15 batt.-min'" et 46,0 ± 7,11 L-min'", BTPS. Cette limitation de la capacité de travail pendant les tractions brachiales est probablement reliée â un système d'inhibition centrale et périphérique.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Tahar El Hadj Kacem
dc.titleÉvaluation de la consommation d'oxygène au moyen d'un ergomètre brachial
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineKinanthropologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences de l'activité physique
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record