Show simple document record

dc.contributor.advisorGauthier, Muriel
dc.contributor.authorSt-Hillien, Djen-Anne
dc.date.accessioned2017-07-21T14:52:39Z
dc.date.available2017-07-21T14:52:39Z
dc.date.created2013
dc.date.issued2013
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10866
dc.description.abstractRésumé: La confiance constitue un élément central à la réussite de la médiation. Ce concept a fréquemment fait l'objet de recherche sous l'éclairage de plusieurs disciplines. Certains chercheurs se sont intéressés au rôle de la confiance dans les relations interpersonnelles, d'autres sur l'importance de la confiance dans le processus de médiation. La problématique soulevée dans ce projet d'études relève du tiraillement de deux phénomènes. D'une part, à l'amorce d'une médiation, le médiateur fait appel à la confiance des parties afin d'assurer la réussite du processus. Or, c'est généralement la raison inverse qui amène les parties en médiation. C'est souvent le manque de confiance entre elles qui justifie la nécessité même d'une médiation. Il s'agit d'un obstacle important auquel le médiateur sera confronté puisqu'il devra amener les parties à collaborer afin de solutionner leur problème. À la lumière des recherches effectuées dans le cadre de ce projet, nous constatons que cette question demeure très peu documentée. Quoiqu'il en soit, il est certain que sans la confiance, la médiation est vouée à l'échec. Cette étude vise à proposer des pistes de solutions sur les principales conditions à mettre en place par le médiateur pour favoriser la confiance des parties au processus de médiation et entre elles.||Abstract: Trust is a vital component to the success of mediation. This concept has often been the subject of research, in the light of several disciplines. Some researchers were interested in the role of trust in interpersonal relationships while others were concerned with the importance of confidence in the mediation process. The issues raised in this study emerge from the tension between two phenomenon. On one hand, in the beginning of mediation, the mediator often encourages the parties to open up to trust. However, it is generally the opposite reason that brings them to mediation. It is the lack of confidence in the other party that often justifies the necessity of mediation. This creates a major obstacle for the mediator, as he will attempt to assist the parties in cooperating. Surprisingly, this issue has not been studied in the field of mediation. It is a known fact that a considerable lack of trust will cause the mediation process to fail. This research attempts to address this problematic as it evaluates the necessary conditions that mediators should adopt to assist parties in developing trust in the mediation process and amongst them.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Djen-anne St-Hillien
dc.subjectMédiation
dc.titleDans le cadre d'une approche intégrative, quelles sont les conditions à mettre en place par le médiateur pour favoriser la confiance des parties entre elles et la confiance des parties au processus de médiation?
dc.typeEssai
tme.degree.disciplinePrévention et règlement des différends
tme.degree.grantorFaculté de droit
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameLL. M.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record