Show simple document record

dc.contributor.advisorBerrigan, Félix
dc.contributor.advisorBélisle, Marc
dc.contributor.authorRichelme, Rémifr
dc.date.accessioned2017-05-31T13:38:51Z
dc.date.available2017-05-31T13:38:51Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-05-31
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10558
dc.description.abstractLes manifestations de stress semblent de plus en plus présentes chez nos jeunes. C’est pourquoi des interventions pouvant amener une réduction de stress sont pertinentes à intégrer dans nos écoles. Parallèlement, toujours avec le souci d’aider les jeunes dans leur réussite éducative, des interventions favorisant l’apprentissage et les performances académiques sont tout aussi importantes à intégrer dans nos réseaux éducatifs. L’activité physique et la méditation de pleine conscience semblent être des activités prometteuses à ces égards. L’objectif de cette recherche est de déterminer auprès de jeunes l’effet immédiat sur les performances cognitives et le stress perçu des interventions suivantes : 1- Quinze minutes d’activité physique; 2- Quinze minutes de méditation de pleine conscience; 3- Quinze minutes d’activité physique et de méditation de pleine conscience; 4- Quinze minutes d’écoute passive d’un documentaire. Pour ce faire, 82 participants ont été recrutés dans une école primaire de la région de Sherbrooke. Chaque participant a effectué chacune de ces conditions à une seule reprise. Pour mesurer les performances cognitives, les tests de Stroop et du Tracé ont été utilisés alors que le stress perçu a été mesuré à l’aide d’une échelle visuelle analogique. Une amélioration significative des performances cognitives a été remarquée pour les jeunes ayant performé sous la médiane lors de la condition témoin. De plus, toutes les interventions, y compris l’intervention témoin, ont engendré une réduction significative du stress perçu et aucune différence significative entre les interventions n’a été observée. Ces résultats soutiennent l’utilisation des interventions d’activité physique et de méditation de pleine conscience dans les écoles primaires. De plus, cette recherche répond à plusieurs critiques effectuées dans la littérature scientifique. En effet, les interventions comprenant de la pleine conscience ont été dans le cadre de cette étude standardisées et elles sont complètement reproductibles. Les participants ont aussi indiqué leur niveau d’appréciation ainsi que la fréquence à laquelle ils désireraient pratiquer de la méditation de pleine conscience. Finalement, ce projet de recherche innove en mesurant des effets immédiats chez les jeunes de l’intervention de méditation de pleine conscience en plus de combiner la pratique d’activité physique et celle de la méditation de pleine conscience.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Rémi Richelmefr
dc.subjectPleine consciencefr
dc.subjectActivité physiquefr
dc.subjectStressfr
dc.subjectPhysical activityfr
dc.subjectMindfulnessfr
dc.subjectSchool-based interventionfr
dc.subjectClassroom interventionfr
dc.subjectCognitive performancefr
dc.titleEffets de la pratique d'activité physique et de méditation de pleine conscience sur les performances cognitives et le stress d'élèves du primairefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences de l'éducationfr
tme.degree.grantorFaculté des sciences de l'activité physiquefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record