Show simple document record

dc.contributor.advisorDe Ladurantaye, Réjean
dc.contributor.authorBlanchet, Mariféfr
dc.date.accessioned2017-05-16T14:13:29Z
dc.date.available2017-05-16T14:13:29Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-05-16
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10513
dc.description.abstractL’objectif de cet essai est de déterminer quels sont les outils actuellement disponibles les plus susceptibles de favoriser une gestion intégrée par bassin versant des étangs privés du lac Brome dans le but d’améliorer la qualité de l’eau de ce dernier et de ses affluents. De nombreux enjeux sont rencontrés en gestion intégrée par bassin versant; le bassin versant du lac Brome n’y fait pas exception. L’un d’entre eux concerne la difficulté à obtenir l’implication citoyenne. Cet enjeu n’est pas simple étant donné que le bassin versant du lac Brome inclut sept municipalités et trois municipalités régionales de comté. La relation de ces municipalités avec la nature diffère, faisant varier l’accent que celles-ci ont mis sur un bon aménagement des étangs privés dans leur règlement de zonage. Pourtant, de nombreux impacts environnementaux découlent d’un mauvais aménagement: diminution de la biodiversité et de la qualité de l’eau, modification de l’hydrologie naturelle de la région, la participation aux changements climatiques ou encore l’introduction d’espèces exotiques envahissantes. L’analyse multicritère des outils a donné les résultats suivants, en ordre décroissant d’importance selon les cotes finales obtenues: outils d’éducation, modification du schéma d’aménagement et de développement des municipalités régionales de comté, mise en place d’un programme de renaturalisation des berges, uniformisation des normes, organisation d’une table de concertation, modifications dans le Plan directeur de l’eau et le plan d’action du bassin versant de la rivière Yamaska et mise en place de normes plus sévères dans les règlements de zonage des municipalités. En conclusion, l’analyse des différents outils proposés (apport volontaire, planification, réglementation et accompagnement) a démontré que l’éducation doit demeurer le fer de lance de Renaissance lac Brome et de la Ville de Lac-Brome dans la lutte contre la pollution de l’eau. En effet, les propriétaires d’étangs sont plus susceptibles d’adopter des comportements responsables lorsqu’ils comprennent les enjeux. De plus, malgré qu’il soit en troisième place, un programme de renaturalisation des berges doit également être inclus à long terme puisque c’est l’outil le plus susceptible de favoriser les comportements responsables chez les propriétaires d’étangs récalcitrants. Finalement, malgré que la réglementation actuellement existante manque d’efficacité vu les difficultés du point de vue de la surveillance, les règlements de zonage doivent se conformer à la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables (lorsque ce n’est pas le cas), sans compter qu’ils doivent s’entendre sur des normes d’aménagement communes et efficaces.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marife Blanchetfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectLac Bromefr
dc.subjectGestion intégrée par bassin versantfr
dc.subjectÉtangs artificielsfr
dc.subjectLacs artificielsfr
dc.subjectImplication citoyennefr
dc.subjectRéglementationfr
dc.subjectÉducationfr
dc.subjectPolitique nationale de l'eaufr
dc.titleLes étangs privés du Lac Brome : des outils pour une gestion intégrée par bassin versantfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Marife Blanchet
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Marife Blanchet