Show simple document record

dc.contributor.advisorLeduc, Rolandfr
dc.contributor.authorHodgson, Pierre Jonathanfr
dc.date.accessioned2014-05-14T16:33:49Z
dc.date.available2014-05-14T16:33:49Z
dc.date.created1998fr
dc.date.issued1998fr
dc.identifier.isbn0612405915fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/1045
dc.description.abstractLe champignon de la pourriture blanche du bois Phanerochaete chrysosporium (BKM-F-1767) a été étudié dans le but d'évaluer sa capacité à dégrader les acides résiniques (AR), en particulier les acides déhydroabiétique (ADA) et abiétique (AA). La première partie de cette étude avait pour but de vérifier la compatibilité de l'AA et de l'ADA avec P. chrysosporium. Différents paramètres physiologiques du champignon tels que sa croissance, l'activité en solution des enzymes ligninolytiques, la production de protéines extracellulaires et la consommation de glycérol et d'ammonium ont été suivis pour des concentrations variables en AR. La seconde partie de cette étude a permis, à l'aide d'analyses effectuées par chromatographie en phase gazeuse avec détection par spectrométrie de masse, de mettre en évidence un enlèvement de 48 % de l'ADA (concentration initiale de 100 mg/L) après 10 jours d'incubation dans un milieu de culture à base de glycérol sous atmosphère initial constitué d'oxygène pur. Finalement, l'effet de l'enlèvement fongique de l'ADA a été vérifié en effectuant des tests de toxicité anaérobie (TTA) sur le contenu final des cultures."--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Pierre Jonathan Hodgsonfr
dc.titleÉtude de la dégradation des acides résiniques par le champignon phanerochaete chrysosporiumfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie civilfr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record